Tchad: Quatre officiers radiés après l’attaque d’un convoi de prisonniers

Après leur arrestation , quatre officiers tchadiens ont été radiés de l’armée suite à l’assassinat de 10 prisonniers transférés vers une prison dans le nord du pays.

Quatre officiers interpellés au lendemain de l’attaque d’un convoi de prisonniers à l’extrême nord du Tchad, ont été radiés des effectifs , selon des décrets présidentiels lus à la radio et à la Télévision Nationale lundi.

Il s’agit du colonel Moussa Souleymane Bachar, désigné comme chef du groupement de la garde présidentielle, le capitaine Sébi Ahmat Beguera et les sous-officiers, adjudant Abderamane Djéroua Djikou et sergent Ousmane Youssouf Abakar, rétrogradés en deuxième classe, puis radiés des effectifs des forces armées tchadiennes.

Alors qu’ils étaient transférés vers la haute prison de Korotoro, à l’extrême nord du Tchad, dix militaires prisonniers ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans une embuscade par des hommes armés.

Les parents des victimes ont dénoncé « un règlement de comptes ».

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.