Société

Toma : les élèves saccagent et mettent à sac le domicile du proviseur du lycée provincial.

Share Button

De la volaille tuée et emportée, des congélateurs vidés de leur contenu avant d’être détruits, des chaises et des tables saccagées, une antenne parabolique détruite,… !

Tels sont les dégâts matériels enregistrés dans la cour du proviseur du Lycée provincial de Nayala, Nayeté Yaya, après la furie des élèves dans la matinée du mercredi 4 avril 2018.

Les élèves ont mis à sac la maison d’habitation de leur proviseur. Tout est parti de la suppression des 10 000 F CFA de l’Association des parents d’élèves, constituant les frais alloués aux professeurs principaux au niveau local.

Cette suppression a été exigée par une circulaire signée du ministre de l’Education nationale. Cette mesure n’a pas été du goût des professeurs qui en bénéficiaient. Pour montrer leur mécontentement, les professeurs ont décidé de suspendre les devoirs et le calcul des moyennes.

Ils ont demandé le départ immédiat et sans conditions du proviseur. Se sentant lésés dans cette affaire, les élèves entrent dans la danse en exigeant à leur tour le départ du chef de l’établissement avant toute reprise éventuelle des cours.

Joint au téléphone, le proviseur fait constater que l’objectif des élèves « était de le tuer, lui et les membres de sa famille ». Il raconte avoir reçu l’information que les élèves venaient à son domicile.

Il s’est alors mis à l’abri avec sa famille. Hier, jeudi 5 avril 2018, la tension était toujours vive dans la ville car le bruit courait que d’autres établissements de la ville s’apprêtaient à se joindre au mouvement et ce, après la fermeture du lycée provincial de Nayala, décidée par le gouvernement.

Le proviseur, lui, attend l’occasion pour fuir avec sa famille »

Le Pays

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.