Tour du Faso: top départ le 28 Octobre.

La 29ème édition du Tour du FASO débute ce vendredi 28 octobre 2016 à Ouagadougou. C’est lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 25 octobre que le Comité d’organisation a annoncé la tenue effective de la compétition de cyclisme qui se tiendra du 28 octobre au 6 novembre 2016.



« Le Tour du FASO 2016 promet être celui de toutes les couleurs », a annoncé d’entrée de jeu le Président de la Fédération Burkinabè de Cyclisme, Alassane D. OUANGRAWA. La présence déjà sur le sol burkinabé des équipes de la France, de l’Allemagne, le Congo RDC et la Hollande est déjà à noter. « Même si les efforts de notre gouvernement sont grands, le budget n’est pas encore bouclé » a-t-il ajouté. En effet avec un fonds déjà mobilisé de 135 millions sur 500 millions de budget prévisionnel, il va sans dire que le vide à combler est important.

Parmi les différents maillots présentés à la presse, deux retiennent notre attention. Celui des étalons qui est aux effigies de Total, mais également le maillot parrainé par Wateraid, celui de la lanterne rouge.

Cette année, la distance à parcourir par les coureurs sera de 1 334 km environ sur 10 régions du Burkina en 10 étapes. La première étape longue de 136 km se dispute entre Ouagadougou et Koupéla et la dernière est celle de Korsimoro-Ouagadougou longue de 110 km.

Bien entendu, la question sécuritaire a été soulevée ; l’occasion pour le Président de la Commission Sécurité de « rassurer l’ensemble des acteurs que toutes les dispositions ont été prises à cet effet ».

Le Tour du Faso pourra compter encore compter sur les supporters locaux comme M. Sawadogo et son fils qui ne ménagent aucun effort pour accompagner ce tour.

De l’avis du Président du Comité d’organisation « il est temps d’ouvrir la réflexion sur le cyclisme burkinabè. Le Tour du Faso a su résister au temps. Il est une référence en Afrique. Sauf la pause de 2014, le TDF tourne chaque année. Mais l’épreuve se doit de boucler sa croissance. Il lui faut des vitamines. C’est la vitrine du Burkina. Et le Burkina doit veiller à ce que sa vitrine brille ».
Aristide O

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.