Monde

USA-COREE DU NORD : Le sommet historique tant attendu n’aura pas lieu.

Share Button

 Le jeudi 24 mai 2018, le président américain Donald TRUMP a annoncé dans une correspondance adressée au président nord-coréen Kim Jong-Un, l’annulation du sommet entre les deux dirigeants prévu le 12 juin 2018 à Singapour.

C’est à travers une lettre adressée à Kim Jung-Un, que Donald Trump mentionne l’annulation de leur rencontre. A travers cette correspondance du 24 mai, Tump dénonce la ‘’colère’’ et ‘’l’hostilité’ ’du président du nord-nord.

 

 

« J’avais vraiment hâte d’être là avec vous », écrit Donald Trump à Kim Jong-Un. « Malheureusement, compte tenu de l’immense colère et de l’hostilité affichée dans vos déclarations les plus récentes, je pense qu’il est inopportun, à ce stade, d’avoir cette réunion prévue depuis longtemps. »

En rappel, La Corée du Nord avait souligné un doute sur la tenue de ce sommet du 12 juin à Singapour la semaine dernière. Car pour Kim Jong Un, les Etats-Unis devraient cesser d’insister sur une dénucléarisation unilatérale de la République populaire démocratique de Corée.

Trump continu toujours en évoquant aussi ‘’la puissance de l’arsenal nucléaire américain en mettant en garde le dirigeant nord-coréen.

« Vous évoquez votre arsenal nucléaire, mais le nôtre est si massif et puissant que je prie Dieu que nous n’ayons jamais à en faire usage »,  a écrit Trump

« J’avais l’impression qu’un merveilleux dialogue était en train de s’instaurer entre vous et moi, et en dernier ressort, c’est le seul dialogue qui compte »,

Il poursuit, en «  remerciant le dirigeant nord-coréen de la libération de trois prisonniers américains . Un jour, je serai très heureux de vous rencontrer », a ajouté Donald Trump à l’adresse de Kim Jong-un.

Selon le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, ce sommet a été annulé car les conditions n’étaient pas réunies pour obtenir un  ‘’résultat positif’’. « Lors des travaux préparatoires ces derniers jours, « nous n’avons reçu aucune réponse à nos demandes de la part des autorités nord-coréennes »  a-t-il déclaré devant une commission parlementaire.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres ne pouvait rester amorphe :

« Je suis profondément préoccupé (…) et j’exhorte les parties à poursuivre leur dialogue pour trouver une voie vers une dénucléarisation pacifique et vérifiable de la péninsule coréenne » a-t-il laissé enttendre.

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.