USA: Roch Kaboré séduit les investisseurs Americain

Share Button

Distinguées personnalités
Mesdames et Messieurs
Honorables invités en vos rangs et qualités respectifs

Mon pays le Burkina Faso se réjouit de participer à cette table ronde organisée par Atlantic Council et la Chambre de commerce des Etats Unis, pour échanger sur les voies et moyens de contribuer au renforcement de nos relations, notamment économiques, avec les Etats-Unis d’Amérique.

C’est un honneur que j’apprécie et je tiens à exprimer ma gratitude à toutes les personnalités qui y ont œuvré.

Situé au centre de l’Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso est membre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de
l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA), dont il abrite le siège.

Après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 contre la volonté d’instaurer un pouvoir à vie au Burkina Faso et la résistance héroïque de notre peuple contre le coup d’Etat du 16 septembre 2015, notre pays a renoué avec la démocratie, et continue d’écrire les pages de sa lutte pour l’Etat de droit, la justice et la prospérité partagée.

Depuis mon accession à la magistrature suprême, à l’issue des élections présidentielle et législatives du 29 novembre 2015, des réformes politiques et institutionnelles ont été engagées, en vue d’établir une nouvelle Constitution, celle de la Vème République.

La nécessité de solder le passif des crimes politiques et économiques, pour amorcer une véritable réconciliation nationale, reste au cœur de toute notre
attention, pour permettre à tous les Burkinabè de se donner la main, au terme du processus « Vérité-Justice-Réconciliation », pour bâtir une nation paisible et prospère.

Distinguées personnalités
Mesdames et Messieurs

Sur le plan économique, l’acquis majeur est l’élaboration et la mise en œuvre du Plan national de Développement économique et social 2016-2020. Conçu à l’issue d’un processus participatif et inclusif, le PNDES s’inscrit dans une dynamique de transformation structurelle de l’économie, et vise à améliorer les conditions de vie des Burkinabè grâce à une croissance forte.

Permettez-moi de remercier ici les entreprises d’Amérique du Nord qui ont contribué au succès de la Table ronde de Paris, organisée les 6 et 7 décembre
2016.

Ce succès témoigne de la confiance dont jouissent le Burkina Faso et son peuple auprès de la communauté des affaires et des bailleurs de fonds. Il traduit également la résilience, le courage et le sérieux d’un peuple travailleur, en qui l’on peut toujours faire confiance.

Mesdames
Messieurs

Premier producteur de coton, et classé parmi les trois pays les plus attractifs dans le secteur des mines en Afrique, notre pays offre en outre aux investisseurs étrangers de véritables opportunités dans des secteurs porteurs tels que l’agriculture, la santé, l’éducation, l’énergie, les mines, les télécommunications, les infrastructures, la finance et la sécurité.

Le Burkina Faso, tout en étant un pays où règne un climat de tolérance et de coexistence pacifique entre les différentes communautés religieuses et ethniques a subi, ces derniers temps, des attaques terroristes perpétrées dans sa capitale et dans la zone sahélo-saharienne. Avec les autres pays membres du G5-Sahel, nous sommes cependant engagés dans une lutte sans merci contre ce fléau mondial qu’est le terrorisme.

Notre gouvernement, conscient que cette lutte n’est pas seulement sécuritaire, a lancé un programme d’investissement au Sahel, destiné à réduire les vulnérabilités structurelles de cette région.

Distinguées personnalités
Mesdames et Messieurs

La coopération entre le Burkina Faso et les Etats Unis-d’Amérique se porte bien. Je voudrais en particulier saluer et remercier le gouvernement américain pour avoir renouvelé sa confiance au Burkina Faso, en décidant d’accompagner les efforts du peuple burkinabè à travers la signature, en avril 2017, d’une convention de préparation du Compact II dans le cadre de son programme Millenium Challenge Corporation, MCC.

Le renouvellement de ce don du peuple américain résulte de la très bonne exécution du Compact I par le gouvernement burkinabé et ses partenaires, qui ont réalisé un niveau de performance inégalé parmi tous les bénéficiaires de ce programme.

De 2008 à 2014, les subventions apportées ont permis d’investir de façon structurante dans les
infrastructures agricoles favorisant l’agro-business, les infrastructures de transport dans les zones de fortes productions, dans la santé ainsi que dans les réformes sécurisant au plan juridique la propriété foncière en milieu rural.

En accord avec les autorités américaines, le compact II qui se projette à l’horizon 2018-2022 complétera le Compact I et s’intègrera bien au PNDES, en ce qu’il ambitionne d’assouplir certaines contraintes structurelles telles l’énergie, le transport, les télécommunications etc., pour créer un cadre plus favorable à l’investissement.

Pour renforcer ce cadre, le Gouvernement a également simplifié et rendu transparentes les procédures de mise en œuvre des projets de type partenariat public privé (PPP).

Je voudrais aussi rappeler que le Burkina Faso
continue ses efforts, pour améliorer de façon constante son classement « Doing Business », afin d’assurer aux investisseurs un environnement toujours plus favorable.

Honorables invités
Mesdames et Messieurs

Pour clore ces remarques préliminaires et avant de vous convier à un échange direct, je souhaite que nous puissions assurer le suivi effectif de cette rencontre.

Je voudrais à cet effet, non seulement proposer l’organisation d’un forum d’investisseurs américains au Burkina Faso dans le courant du premier semestre 2018, autour des secteurs porteurs, mais également marquer la disponibilité de mon pays à accueillir une
rencontre relative à la démocratie et à la bonne gouvernance.

Je puis vous assurer du soutien du Gouvernement pour l’organisation de ces rencontres, ainsi que dans vos futures activités.

Bienvenue au Burkina Faso !

Je vous remercie !

Ajouter un commentaire

Tahirou Bationo

Avec ses 15 années d’expertise dans le monde audio-visuel , il est titulaire d’un MASTER en communication.
btahirou81@gmail.com