Burkina: le président Kaboré souhaite une exploitation minière créatrice d’emplois

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré souhaite que l’exploitation minière puisse servir à la croissance et à la création d’emplois, a-t-il indiqué jeudi à Ouagadougou, à l’ouverture de la 2eSemaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO).

Pour le chef de l’Etat burkinabè, le thème de la manifestation : «Quelle stratégie pour une meilleure intégration de secteur minier aux économies des pays africains» vient à point nommé.
«Ce thème que les organisateurs ont choisi vise à voir comment et dans quelle stratégie nous devons faire en sorte que l’exploitation minière dans nos pays puisse servir à la croissance, au développement et à la création d’emplois», a-t-il affirmé à l’issue de la cérémonie d’ouverture.
Selon Roch Marc Christian Kaboré, avec le secteur minier, en plus des taxes que l’Etat perçoit, il est important que l’on puisse aller vers le développement d’un partenariat à la base, notamment, sur les services avec les Burkinabè.
«A ce niveau, nous considérons qu’il y a des possibilités. Au lieu d’importer des produits alimentaires, de commander des choses que nous pouvons produire localement, il est important que ces montants qui sont reversés à l’extérieur, servent au développement de l’économie à l’interne et à la création d’emplois nouveaux», a insisté le président du Faso.
A l’écouter, le thème abordé par la 2e édition de la SAMAO permettra d’envisager toutes ces questions.
«Nous souhaitons aux participants de bons travaux avec de bonnes conclusions qui permettront au gouvernement de prendre des mesures adéquates pour aller plus en avant dans l’apport du secteur des mines dans le développement de notre nation », a-t-il déclaré.
Kaboré a salué tous les pays, tous les miniers qui ont accepté participer à la manifestation, en particulier le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement  durable du Maroc, pays invité d’honneur.
La deuxième édition de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) ouverte ce jeudi matin se poursuit jusqu’au samedi 30 septembre, dans la capitale burkinabè.
Expositions, communications, exposés-débats, échanges d’expériences, rencontres B to B, etc. sont au menu des trois jours de la manifestation présentée comme «vitrine de la promotion des potentialités minières et géologiques africaines».
Agence d’information du Burkina

PS:photo d’illustration

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.