Coopération et développement : lancement du rapport 2015




Le Ministère de l’économie des finances et du développent à travers la direction générale de la coopération a procédé le mardi 15 novembre à Ouagadougou au lancement du rapport sur la coopération pour le développement 2015. La cérémonie d’ouverture a été présidée par la Directrice de Cabinet représentant Madame le ministre de l’économie des finances et du développent et a connu la présence des partenaires et financiers.

Selon le rapport sur la coopération pour le développement 2015, le volume de l’aide mobilisée auprès des partenaires techniques et financiers au Burkina Faso,est évalué à environ 1100 millions de dollards US, soit 650 milliards de franc CFA.
Pour madame la Directrice de Cabinet représentant Madame le ministre de l’économie des finances et du développent, ce rapport traduit une preuve concrète de l’accompagnement de nos Partenaires techniques et financiers pour soutenir les programmes de développement du Gouvernement.
Comparativement à 2014,le niveau de l’aide extérieure en 2015 a connu un faible accroissement de 0 ,1% qui serait lié non seulement à une appréciation du taux de change du dollars US mais aussi au contexte économique de la même année marquée par des crise sociopolitiques et conjuguées à la baisse du cours des matières premières. Toutefois, le rythme de la croissance économique n’a pas connu de changement notable.

En vue d’améliorer les actions de coopération au développement, le gouvernement s’est engagé dans l’élaboration d’une politique nationale de la coopération au développement qui couvre la période 2016-2025 et le dit programme sera opérationnalisé à travers un plan d’actions.
Cette nouvelle politique selon la directrice de cabinet tient compte des mutations de la coopération au développement et met l’accent sur une mobilisation conséquente des ressources internes pour davantage faire face à la baisse du financement public international.
Par ailleurs, le document sur la coopération pour le développement est présenté non seulement comme un document de suivi et de coordination de l’aide, mais de plus en plus, il se positionne comme un instrument d’aide à la décision mis à la disposition du Gouvernement, des PTF et de tous les acteurs intervenant dans la gestion de l’aide .

Le Ministère de l’éconmie des finances et du développement

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.