Côte d’Ivoire: Soro, «L’âme ne se vend pas pour du pain beurré à la sardine !»

Share Button

Dans un message adressé dimanche aux fidèles chrétiens Guillaume Soro  s’est illustré une nouvelle fois.

Se basant sur le texte, « A quoi sert-il à un homme de gagner le monde entier si c’est pour y perdre son âme », qu’il a vu sur une ancienne église devenue monument public à Londres, il a indiqué qu’il faut des gens capables pour pouvoir dire non à l’injustice.

« L’âme, c’est ta valeur de personne, douée de pensée, de liberté, et surtout d’espérance. Cela ne se vend pas pour du pain beurré à la sardine! Cela n’a pas de prix. La force d’un homme, d’une famille, d’un clan, d’une tribu, d’une ethnie, d’une nation, d’une république, d’un continent, la force même du monde réside en cette dignité de la personne authentique », a fait observer le président de l’Assemblée nationale, avant d’ajouter.

« Il faut des gens capables devant toutes les tentations, de ne pas perdre leur âme pour que l’humanité continue d’être humaine. Il faut des gens capables de dire « NON » à l’injustice pour que l’humanité soit préservée de ses délires et de ses dérives récurrentes.  »

Pour Soro, la force de l’Europe est venue de sa foi en Dieu, en la dignité de l’Homme européen, et en sa liberté non-négociable.

« Puissent les voyageurs d’Afrique en général et de Côte d’Ivoire en particulier s’imprégner de ces vérités subtiles qui tapissent le tréfonds des âmes des Européens et justifient leur redoutable créativité et leur résilience dans la tragédie », a exhorté le chef du parlement.

Guillaume Soro qui selon lui n’a pas été associé au congrès du RDR  tenu ce week-end à Abidjan, est désormais attendu à se prononcer officiellement sur ses ambitions pour la présidentielle de 2020.

Ajouter un commentaire