Interview avec le Proviseur du Lycée Municipal Vénégré, Soumaila SEMDE

Les vacances, c’est bientôt fini, les bancs vont encore bouger. En effet, la rentrée scolaire est prévue pour le 1er octobre 2017, dans deux semaines. Entre problèmes de scolarité, de fournitures et de places, les parents d’élèves, certains en tout cas mènent une lutte pour « caser » leurs enfants. La difficulté d’obtention des places nous a conduit à rencontrer le Proviseur du Lycée Municipal Vénégré, au secteur 17 de Pissy.

Pouvez-vous vous présenter ?
Moi c’est Soumaila SEMDE le proviseur du lycée municipal Vénégré de Ouagadougou. Je suis en poste depuis le 29 octobre 2015(…)
Comment abordez-vous la rentrée scolaire?
Le lycée municipal est un lycée public de l’état donc ca veut dire que le lycée fonctionne comme tous les autres établissements publics  du Burkina Faso et à ce jour ce que nous, nous pouvons dire, la rentrée se prépare d’abord en amont par le contrôle de la présence des tables bancs, évaluer le nombre de tables bancs, voir si les infrastructures sont adéquates et puis aussi la confection des emplois de temps , donc les emplois de temps sont déjà disponibles et ya un déficit souvent dans certaines matières comme les mathématiques mais on fait avec donc que c’est la situation comme ca et la rentrée administrative c’est le 15, c’est le 15 toute l’administration et tout le personnel seront la euh pour qu’on constate effectivement la rentrée administrative et au cours de cette rentrée administrative il y’aura un calendrier de programme d’activité jusqu’à la fin du mois de septembre et à partir de la fin du mois de septembre on peut parler de rentrée pédagogique c’est-à-dire le 1er octobre et ya un certains nombres d’activités qui vont se mener comme les différents conseils, les organes statutaires de établissements doivent se réunir pour pouvoir préparer en se moment la rentrée pédagogique et il y a les conseils d’enseignement, le conseil de gestion , les différents conseils qui doivent se tenir, qui doivent se dérouler là ca doit se faire avant la rentrée pédagogique et c’est à partir du 15 que les choses vont s’enchainer comme ça.
La rentrée pédagogique c’est la rentrée avec les élèves, c’est le 1er octobre. Donc nous avons eu les informations  suivantes qui disent que la répartition pour l’entrée en 6eme et l’entrée en 2nde vont se dérouler à partir du lundi 18 et ca peut prendre 3 à 4 jours pour la région du centre, c’est à l’issu de ca que les autres structures là vont se réunir pour préparer la rentrée donc  c’est la situation comme ca.
Les professeurs d’Education Physique et Sportive se plaignent un peu partout des horaires qui s’entre-callent avec ceux de leurs collègues?
Bon ça c’est vrai ça se rencontre partout dans tous les établissements mais vous savez bien que comme on le dit souvent « à l’impossible nul n’est tenu » ; mais souvent c’est compte tenu d’un certains nombres de contraintes que ces plaintes-là reviennent  mais nous faisons en sorte que les plaintes soient minimisées parce que dans toute œuvre humaine il n’y a jamais de perfection, il faut faire en sorte que les plaintes soient minimisées, c’est ce qu’il faut faire si non on ne peut pas satisfaire tout le monde. Les cours d’éducation physique et sportive doivent se dérouler sur le terrain avant  10H et de 7h à 10h il faut forcement caser toutes les heures en ce moment  et puis le soir à partir de 16h, souvent, c’est des problèmes qu’on tente toujours de résoudre.
Le problème des places ?
Nos effectifs sont tels que nous ne pouvons même pas nous amuser à parler de recrutement d’effectifs,  on parle de complément d’effectif c’est quand on n’a pas encore atteint le nombre requis des effectifs dans les classes, nous, nous sommes en dépassement on ne peut pas parler de complément  d’effectif et nous, nous attendons les répartitions, surtout tout ce qui ont été orienté là que nous attendons ici on ne parle pas à proprement dit de recrutement.
Comment les premutations se font ?
« Tout ceci c’est lors des répartitions, que tout cela est réglé, si vous venez après, souvent c’est un problème, iol devient difficile de vous aider. Quand on parle de permutation, les permutations même se font directement à la direction régionale, c’est direction régionale qui s’occupe des permutations on ne peut pas se lever du Lycée Municipal Vénégré pour dire qu’on veut une permutation au Lycée Mixte de Gounghin, se lever directement aller voir là-bas, il faut d’abord aller au niveau de la direction régionale, puis que notre supérieur hiérarchique c’est la direction régionale et il faut forcement aller là-bas pour résoudre le problème, je sais que chaque année il y a des parents qui s’en vont faire des affiches dans ces coins la pour dire que tel élève qui veut permuter avec tel autre, ça se règle là-bas. Si la décision vient de là-bas pour dire qu’il y a une permutation, nous on fait qu’entériner mais nous en tant qu’établissement nous ne pouvons pas gérer les problèmes de permutation d’un établissement à un autre.»
Vous avez affiché sur votre tableau qu’aucune demande de place n’est reçue ?
« En effet, chaque année nous sommes obligés de faire ainsi parce que les gens viennent demander des places, bon comme on ne peut les satisfaire, il faut quand même au moins écrire quelque chose pour que s’ils voient là qu’ils repartent si non, si on ne leur dit pas, cela veut dire que chaque jour que Dieu fait ils seront là entrain de demander la place(…)
Mon souhait est que le gouvernement fasse encore plus afin que chaque parent puisse trouver une place à son enfant, car le nombre d’établissement public est bas. C’est difficile et cela chagrine tout le monde».
Quid des effectifs donc ?
Au niveau du BAC nous étions à plus de 140, je pense que nous étions à 140…bon je ne me rappel pas et puis ya eu 95,40% au BEPC, on a présenté 261 candidats on a eu 249 admis. Il ya trois classes de terminale et cette année il y’aura quatre de terminale…
(…)C’est seulement en terminale A que nous avons un effectif un peut réduit, si non au niveau de la terminale D, les deux terminale D, les effectifs tourne autour de 60 par classe.
Les effectifs en A sont importants, la serie A plus facile que la D ?
Ce sont des appréhensions parce que je crois que chaque série a sa spécificité et il faut respecter tout ce qui partent si quelqu’un décide d’aller en D et il faut l’encourager et puis le féliciter, si une autre personne aussi veut aller en A il faut faire de même. Tous les diplômes se valent et ca dépend donc de la manière dont vous vous mettez là-bas au sérieux, c’est tout.
Peut-on virer comme on le voit souvent d’une série à une autre ?
Ici on ne peut pas virer en A, si quelqu’un vire en A c’est qu’il a quitté l’établissement. Un élève qui a commencé la série C et qui veut aller en A, c’est qu’il a quitté l’établissement parce que les matières ne sont pas les mêmes , comment est-ce que quelqu’un qui a fait la série C va vouloir venir en 1er  A alors que y’a allemand qui l’attend, ce n’est pas possible.
Non, il ne faut pas jouer à ce jeu-là ; ce n’est pas bien.»
Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.