Justice: Lookman SAWADOGO relaxé au bénéfice du doute

Share Button

Le directeur de publication du journal Le Soir a été relaxé ce jeudi au bénéfice du doute. Lookman SAWADOGO était poursuivi pour diffamation par six juges membres de la commission d’enquête du Conseil supérieur de la magistrature.

Il avait accusé de corruption un membre de la Commission sans le nommer. Le procureur avait requit 12 mois de prison avec sursis et une amende de 300 000 FCFA contre notre confrère.

On se rapelle, l’Union pour la Presse Indépendante du Faso (UNPIF) avait condamné en ces termes: « (…)Les incohérences de la procédure, la disproportion entre la qualité des plaignants (6 hauts magistrats contre un journaliste) ainsi que la distorsion notoire de la procédure utilisée (code pénal au lieu de la loi sur la presse) ; indiquent clairement la volonté d’abattre la cible désignée en la personne du journaliste Lookmann Sawadogo. Le procès ainsi engagé vient en contradiction flagrante de la longue lutte engagée par les organisations de défense de la liberté de presse et d’opinion qui a abouti au vote des lois sur la presse au Burkina Faso. »

Pour l’heure, l’on peut dire que gain de cause a été obtenu.

 



//
Ajouter un commentaire