Marche des VADS: A bobo, les policiers dispersent leurs collaborateurs

Incroyable mais vrai, les policiers ont dispersé le mouvement d’humeur de leurs collaborateurs, les Volontaires adjoints de sécurité (VADS) dans la matinée du mardi 13 février 2017 à Bobo-Dioulasso.

Alors que les VADS de Ouagadougou ont eu plus de chance, ceux de Bobo ont été dispersés à coups de matraque et de gaz lacrymogène. Les régulateurs de la circulation ont vite fait de déguerpir de la devanture du gouvernorat avant même de pouvoir expliquer leur doléance au gouverneur.

Les agents de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) ont estimé que le mouvement des VADS était « illégal ».

 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.