Musique: Voici le deuxième album du docteur “Georges Ouédraogo”

Hier 8 novembre 2017, a eu lieu la conférence de présentation de l’album “Alléluah” du Docteur “Georges Ouédraogo”. L’album est composé comme suit: 

Les 11 titres de l’album sont :
« Alléluia » composé en duo avec mon frère Tchadien Gondar Moondjasgar , spontanément pendant un moment de louange dans notre chambre d’étudiant . Les paroles et musiques s’enchainaient nous poussant à inviter tous ceux qui nous entendaient à venir louer l’unique Dieu et le louer en esprit et en vérité
« Paradis retrouvé » : Ma rencontre avec une guitare à douze cordes et mon professeur de mathématiques en classe de terminale et mes débuts d’une vie de communion avec Dieu le Père par Jésus Christ et l’assistance du Saint Esprit.
« Maison de l’Eternel » Psaumes 122 :1. Pas toujours facile d’aller aux réunions de l’église, quand les devoirs s’accumulent et les examens à l’horizon. Ce psaume me donnait courage pour me lever et courir à la maison de l’Eternel même si le parcours se faisait le plus souvent à pieds.
« Racheté ». C’est par la grâce que nous sommes sauvés. Quand on le réalise on ne peut que s’exclamer ainsi « racheté de la boue, du péché » Nous le chantions, Gondar et moi, jeunes étudiants invitant nos camarades à venir obtenir ce salut offert à tous gratuitement
«  Jésus » Esaïe 9 :2.C’est souvent le seul mot que nous arrivons à prononcer devant le danger. Nous chantons ici ses différents noms selon Esaïe 9 :6
« Si peu de choses » Une reprise d’un chant de la Chorale du Temple Évangélique de Dakar des années 1970.Que faut-il pour être heureux ? Juste un petit quelque chose : un sourire, une fleur… Rien n’est impossible à notre Dieu. Alors j’encourage même mon âme à demeurer confiant en l’Eternel. Je t’encourage toi aussi qui écoute ce chant
« Dieu ma délivrance »  Esaïe 12 : 1 et 2. J’ai été fou un jour et me suis rebellé contre Dieu. Je crois que je l’ai certainement irrité par mon orgueil et mon manque de confiance devant l’échec. Sa colère s’est apaisée il m’a relevé et je le sers humblement depuis. Sachant que de la fosse ou de la fournaise ardente, il peut me délivré.
« Mam Zu Soaba » : Des paroles qui ont bercé mon enfance à Tanghin barrage. Une invite permanente de la présence du Seigneur à mes côtés. Je me suis permis d’y ajouter des paroles implorant son soutien en me déchargeant de mes fardeaux et en m’équipant pour des combats victorieux sous l’onction du Saint Esprit.
« Le Seigneur est bon » Psaumes 136.  L’amour de Dieu m’est peu compréhensible car malgré mes fautes, mes défaillances, Il m’aime et sa miséricorde dure à toujours, comme nous le fredonnons dans le Psaumes 136. Le Seigneur est vraiment bon, d’une bonté incomparable nous permettant de triompher même de nous-même.
« Mon cri » : Septembre 2015 moment de souffrances et de douleurs physiques. Non Dieu ne m’a pas oublié mais je lance ce cri de confiance que mes larmes ne peuvent me cacher sa face et rien de ne peux me séparer de son amour manifesté pour moi en Jésus Christ. La douleur cessera un jour, la maladie fuira et l’amour de Dieu pour moi demeure à jamais
« Jour béni » Psaumes 127 : nous sommes arrivés à Gaoua la veille du mariage de mon petit oncle Job Ouédraogo et juste avant la cérémonie nous fûmes invités à proposer un chant et les parole de ce psaumes 127. Un mariage heureux , un foyer béni se construit sur l’Eternel
Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.