Production du niébé dans le Sourou et le Nayala: Des labos dans les champs

Share Button

Le Projet CLAPHI a organisé, le 14 septembre 2017 au profit des producteurs de niébé du Sourou et du Nayala, une journée de visite des parcelles de démonstration dans les villages de Kassoum et de Yô. Cette visite avait pour objectifs, de promouvoir de nouveaux cultivars à haut potentiel de rendement et à cycle court et leur itinéraire technique, de proposer des formules de fumures adaptées pour la culture du niébé et de vulgariser la technologie d’aménagement en courbe de niveau (ACN).

 

Le projet CLAPHI vise à promouvoir les innovations post-récolte du niébé. Son appui à la production a permis de mettre en place 56 dispositifs de démonstration dans les 14 communes du Sourou et du Nayala. Quatre dispositifs de démonstration ou outils ont été mis en place dans chaque  commune : 3 outils ACN et un outil de champs de diversité. Ce sont ces deux types d’outils qui ont fait l’objet de la visite commentée, le 14 septembre 2017 dans les villages de Kassoum et de Yô. Des producteurs de niébé, des responsables d’associations promotrices de la filière du Sourou et du Nayala, l’équipe du projet, les agents de l’agriculture, de l’élevage, les partenaires techniques et financiers et les autorités locales, ont participé à cette visite. Sur le premier site, les participants ont visité des parcelles sur lesquelles sont réalisés des tests de sept variétés de niébé: tiligré, yiisyandé, Komcalé, KVX 745-11P, Nafi, Nizwé, KVX 61-1 et la variété locale. Le test variétal a pour but d’amener les producteurs de niébé à opérer un choix éclairé de la variété de semence qui répond au mieux à leurs besoins (en termes de rendement, de précocité, de grosseurs de grains, de biomasse…) et qui s’adapte aux contraintes climatiques. Le second site a permis aux invités d’observer les parcelles aménagées suivant la courbe de niveau et sans courbe de niveau. Les objectifs principaux de la technologie ACN sont : capter et retenir les eaux de pluie dans les champs traités, permettre l’évacuation du surplus d’eau et l’écoulement de surface dévastateur qui pourrait se déverser dans les champs lors de violentes tempêtes. Ce système consiste en l’établissement permanent de billons (ados) d’environ 100 cm de large qui sont construits sur la courbe de niveau et conservés les années suivantes. De plus petits billons sont alors établis à travers le labour. La distance typique entre les ados permanents varie entre 20 et 50 mètres. La distance entre les ados diminue à mesure que la pente augmente. Au terme de ces visites, la responsable du groupement « benkadi » de Kassoum, les responsables des  groupements « benkadi » et « sinikenea » de Yô, ont, sous la conduite du chef de zone d’appui technique de Kassoum, Mardoché Kohoun, exposé l’itinéraire technique de production et d’aménagement suivi sur les parcelles-tests. Les échanges qui ont suivi ces exposés ont été une occasion pour les producteurs d’apprécier et se prononcer sur les variétés de niébé, des fertilisants et le système d’aménagement avec courbe de niveau. Le chef du projet CLAPHI, Nicodème Pikbougoum a saisi l’opportunité pour faire connaitre le projet et annoncer par ailleurs que la machine batteuse vanneuse multifonctionnelle est disponible à leur niveau à un prix subventionné par le Projet et que des démonstrations de battage vont incessamment commencer dans les différentes communes. Le directeur provincial de l’agriculture du Sourou, Dao Do a remercié les responsables du projet pour cet accompagnement. Il a exhorté les producteurs à mettre en pratique les acquis de cette visite pour ne pas subir des aléas climatiques.
Ajouter un commentaire