Scandal: Révélation d’abus sexuel de religieuses par des prêtres au Vatican

Share Button

La parole se libère au sein du clergé catholique romain. L’agence de presse américaine Associated Press a révélé une vague d’abus sexuels qu’auraient subis des sœurs catholiques de la part de prêtres. Lundi, une association de nones américaines a appelé ses consœurs à dénoncer tout abus.

Tous ces cas font un écho retentissant à une documentation relative à l’Afrique depuis les années 90 jusqu‘à aujourd’hui. En 2013, en effet, le prêtre ougandais Anthony Musaala a écrit une lettre à ses supérieurs pour dénoncer des romances entre des ecclésiastiques et des sœurs. Des révélations pour lesquelles le prêtre a été suspendu jusqu‘à ce qu’il s’excuse en mai.

En 1994, la soeur Maura O’Donohue, de regrettée mémoire, a réalisé un rapport préparé durant six ans, dans 23 pays, dans lequel elle avait notamment découvert que 29 sœurs avaient été mises enceintes dans une même congrégation. À l‘époque, les sœurs étaient considérées comme des “partenaires sûres” pour les prêtres qui craignaient d’attraper le virus du VIH Sida en entretenant des rapports avec des prostituées ou d’autres femmes, mentionnait le rapport.

Des cas ont du resté été répertoriés au Chili où la semaine dernière, six sœurs ont témoigné à la télévision nationale des abus dont elles auraient été victimes et comment leurs responsables ont laissé faire. En Inde, également, une sœur a déposé une plainte à la police accusant un évêque de viol.

Dans un communiqué publié lundi et rendu public par l’Associated Press, les religieuses exigent par ailleurs aux autorités religieuses, notamment le Vatican, de prendre les mesures idoines afin de mettre un terme “à la culture du silence, et punir les auteurs de ces abus”.

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.