Société: Les syndicats du Ministère de l’économie sont en grêve, les douaniers observent

Les syndicats du Ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID) tiennent, ont entamés ce lundi 28 mai et ce jusqu’au vendredi 1er juin, des sit-in sur leurs lieux de travail.

Comme pendant la greve de 120 Heures  les forces de l’ordre déployées en grand nombre devant le ministere de l’économie et des finances ont empêché l’accès aux . L’accès était conditionné par la présentation d’une réquisition.

Selon dame rumeurs les douaniers se sont desolidarisé du mouvement. Mais selon  le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des douanes, Mathias Kadiogo , ils accompagnent le mouvement, les militants de son syndicat sont au travail. Mais c’est en attendant de prendre un temps pour peaufiner les modalités de gestion du sit-in. Les douaniers sont donc en attente de réflexion pour savoir comment le sit-in va s’opérer.

Cette prudence, selon M. Savadogo, se justifie par le fait que les douaniers étant paramilitaires, avec le débat autour de l’illégalité du sit-in qui n’a pas encore été épuisé, s’il y a un «débordement», c’est-à-dire une altercation entre un douanier et les éléments de la police, notamment de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS, unité d’élite) qui sécurisent le ministère de l’Economie, «les conséquences» peuvent être fâcheuses.

Au cours du sit-in, «s’il y a mouvement et qu’on brutalise un douanier, imaginez-vous ce que cela peut entraîner comme conséquences», a-t-il dit tout en affirmant que «cela ne veut pas dire qu’ils (douaniers) n’iront pas en mouvement» car leur syndicat est co-signataire des revendications de ce débrayage. Le SG du Synafi dénonce des «intoxications» de militants du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) visant à «diviser les travailleurs».

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.