Syndicat National des Entrepreneurs de Spectacles du Burkina Faso condamne l’acte de la CORA BF

Share Button

Le Mercredi 28 juin 2017, des individus se réclamant artistes musiciens, experts culturels burkinabè ont fait irruption dans les locaux de Radio Oméga et ont violenté l’animateur Hamed KOSSA. Cet acte hautement gravissime se saurait rester impuni dans un Etat de droit où la loi fondamentale garantit une existence et une jouissance paisible de ses activités à tout citoyen qui vit et exerce ses activités dans le respect des lois et règlements en vigueur.


Le SYNES-BF, Syndicat National des Entrepreneurs de Spectacles du Burkina Faso condamne avec la dernière énergie cet acte qui n’honore aucun acteur culturel de notre pays. Les institutions régaliennes de l’Etat, en qui nous renouvelons notre confiance, sont là pour trancher tout différent et permettre de consolider notre vivre ensemble.
Le SYNES-BF constate avec désolation que depuis 2015, cette organisation CORA-BF s’érige en gendarme de la culture burkinabè et pratique avec brio les arts de la violence verbale, de la violence psychologique, du mensonge, de la manipulation de l’opinion pour des desseins inavoués et maintenant l’art de la violence physique.

Allant même jusqu’à se prévaloir d’une certaine « légitimité » qu’elle préfère à la légalité et au droit national. Nul n’a le droit de se faire justice soi-même dans ce pays quelque soit le motif du grief. Et nul n’a le monopole de violence dans ce pays.

Lire  la suite sur Radio Burkindi 

 




REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.