La chambre des communes, qui réunit les députés canadiens, reproche à la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi d’avoir refusé de dénoncer le “génocide” de la minorité musulmane des Rohingyas. Les membres de cette chambre parlementaire ont adopté à l’unanimité une motion révoquant la citoyenneté canadienne accordée à titre honorifiqueLa suite …..