Burkina Sécurité

Achat de matériel militaire: Les procédures sont trop lourdes », selon Simon Compaoré

Share Button

Nos confrères du courrier confidentiel se sont intéressés au Ministère de la Sécurité, en l’occurrence Simon Compaoré par rapport aux achats de matériels. Nous vous proposons un extrait :

«…L’une de nos sources, stratège en matière de défense et de sécurité, avait déploré l’insuffisance et la qualité du matériel militaire mis à la disposition des FDS. Il avait aussi déploré le fait que suite à chaque attaque terroriste, on demande aux responsables militaires et sécuritaires de fournir la liste de leurs besoins, alors que par la suite, ils ne voient rien venir. Simon Compaoré a tenu à apporter certaines précisions. Il nous confié que le processus de commande de matériel militaire prenait trop de temps. « Les procédures sont trop lourdes », a-t-il affirmé. Le dossier « traine d’abord au ministère des finances ; ensuite, il faut l’acheminer au niveau de la CEDEAO car il ya, dit-il, des procédures communautaires qui encadrent la commande du matériel de sécurité. Nous devons nous assuré que tout a été respecté. Et ensuite, le dossier ira auprès du fournisseur de matériels. Et là aussi, ca traine, alors qu’il ya urgence ; la menace est permanente ». Il nous a même déclaré que s’il pouvait se procurer du matériel dans un marché parallèle, il l’aurait fait parce que les attaques terroristes peuvent arriver à tout moment et nous devons riposter convenablement ». Mais très vite, il se ravise quelque peu : « Nous n’allons pas opter pour les raccourcis, parce que si on le fait, il y aura des rapports contre le Burkina ». Les partenaires techniques et financiers ? Pas facile non plus à ce niveau. Le ministre affirma qu’il est en contact avec eux. Mais le matériel promis par ces derniers tarde. Il rassure cependant que les forces de défense et de sécurité ont reçu des équipements. « Mais ce n’est jamais suffisant ; nous espérons que la situation va se débloquer bientôt », affirme-t-il, avec un air de conviction. »

PS: photo d’illustration

Par Hervé d’Africk dans Le Courrier confidentiel du 10 septembre 2017

Ajouter un commentaire