Afrique du Sud: plusieurs personnes tuées dans des attaques xénophobes

La course aux maigres emplois qu’offre le système est l’un des facteurs à l’origine des attaques contre les migrants en Afrique du Sud, a déclaré le président d’un groupe de migrants installé dans le pays à la BBC.

Vusumuzi Sibanda s’exprimait à la suite du pillage et de l’incendie de magasins, dont la grande majorité sont exploités par des communautés de migrants africains, dans la plus grande ville sud-africaine, Johannesburg.

Le ministre sud-africain des Affaires étrangères a convoqué d’urgence une réunion avec les ambassadeurs à la suite des attaques contre les étrangers à Durban.

Les attaques ont suscité des critiques de la part d’autres pays africains au cours de la semaine où des dirigeants politiques et économiques d’au moins 28 pays se sont réunis au Cap pour l’édition africaine du Forum économique mondial.

Il y a une semaine, trois personnes sont mortes dans des manifestations ciblant des magasins, dont beaucoup appartiennent à des étrangers.

Une cinquantaine de personnes se sont réfugiées dans un poste de police lorsqu’un groupe de chômeurs sud-africains les a forcées à quitter leur domicile pendant la nuit.

Les étrangers sont pris pour cible par des personnes qui les accusent d’avoir pris des emplois à la population locale.

Ajouter un commentaire