BURKINA : les députés restituent les tablettes huawei

Les députés burkinabè ont décidé ce lundi 5 décembre 2016, de restituer les tablettes remises par le Gouvernement. En effet, selon des sources proches de l’Assemblée nationale, les députés, à l’unanimité et sur proposition du Président Salifou Diallo auraient convenu de restituer les 130 tablettes au ministère de l’économie numérique et des postes, les tablettes de la discorde.

Sur proposition du président de l’Assemblée Nationale Salifou Diallo, les élus ont décidé de remettre les tablettes au Gouvernement. En effet l’ordre a été donné à ceux d’entre eux qui avaient déjà commencé l’utilisation de ces tablettes, d’effacer leurs données et de les remettre.
Selon les députés, la décision est motivée par la polémique suscitée par cette affaire et la réprobation de nombreux Burkinabè. « Nous avons commencé de bonnes choses à l’Assemblée nationale bien appréciées par les Burkinabè. Il ne faudrait pas que ces tablettes viennent ternir l’image des députés », aurait indiqué un député membre de la majorité présidentielle.
En rappel, il s’agit d’un don de 130 tablettes de la société Huawei aux députés via le ministère de l’économie numérique et des postes. De nombreuses voix se sont élevées pour s’indigner contre ce don. L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat a ouvert un dossier et a demandé des explications au Gouvernement. Par ailleurs, le RENLAC s’était dressé également contre cela.
Cependant, des questions sont désormais posées? Quel sort pour ces tablettes? En cas d’infraction du genre, s’agit-il uniquement de remettre les biens en questions? Quid des sanctions?
La suite des évènements nous situera dans les prochains jours. En attendant, le geste était plus que nécessaire, et peut-être salutaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.