Burkina: la justice lui refuse sa demande de liberté provisoire, Djibril Bassolé règle ses comptes




Djibril Bassolé décide de régler ses comptes! En tous cas ce qu’il laisse entrevoir sur sa page Facebook après le rejet de sa demande de liberté provisoire.

En effet la demande de libération provisoire de Djibril Bassolé a été rejetée ce vendredi 12 août 2016. Selon la cour de cassation,  le pourvoi formulé par les avocats de Bassolé est  recevable dans la forme mais irrecevable dans le fond. Le général restera donc à la MACA. Le général Djibrill Bassolé, ex-ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré a été incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) depuis le 6 octobre 2015.

San langue de bois Djibril Bassolé a laché sur sa page: “Une fois encore la justice s’est discréditée en rejetant ma demande de liberté provisoire sans pouvoir justifier sérieusement les motifs du refus. Puisque la justice ne veut pas établir la vérité, j’utiliserai cette page Facebook pour exposer la vérité et toutes les manœuvres politiciennes orchestrées depuis mon arrestation.”

Les jours à venir présage de révélation donc.

Pour rappel, c’est dans le cadre de l’enquête sur le coup d’Etat des 16 et 17 septembre 2015 que le général de Brigade de gendarmerie Djibrill Bassolé, a été arrêté et détenu à la MACA. Il avait été interpellé le 29 septembre 2015 avant d’être  inculpé, avec le Général Gilbert Diendéré, le 6 octobre 2015 pour  entre autres, haute trahison et atteinte à la sûreté de l’Etat.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.