Politique

Burkina: La majorité politique estime que Zéphirin Diabré joue au »caméléon » pour accéder au pouvoir

Share Button

L’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) au Burkina Faso, a déclaré jeudi, au cours d’une conférence de presse, que le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré joue au ‘’Caméléon’’ pour tenter d’accéder au pouvoir.

Morceau choisi, l’APMP brandit les récentes déclarations de Zéphirin Diabré, à l’ouverture du 7e congrès ordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), tenu les 5 et 6 mai derniers.

Dans la déclaration liminaire, Vincent Dabilgou a relevé que «pour justifier sa pirouette et le renoncement à son combat au côté du peuple contre la modification de l’article 37 et pour la démocratie et la liberté dans notre pays, le Chef de file de l’opposition Zéphirin Diabré, après avoir fait l’apologie du CDP, a déclaré pitoyablement : +sans vexer qui que ce soit, notre scène politique compte trois baobabs. Si deux baobabs se mettent ensemble, le troisième est terrassé+».

Et M. Dabilgou de s’exclamer : «Quel changement ! De Lion, Zeph (Diminutif de Zéphirin et surnom de Zéphirin Diabré, Ndlr) se transforme en caméléon, pour tenter d’accéder ainsi à la magistrature suprême».

Pour Vincent Dabilgou, par ailleurs, président du Nouveau temps pour la démocratie (NTD, majorité), c’est peine perdu, car justifie-t-il «le peuple burkinabè n’est pas un peuple amnésique».

Il a ajouté que le peuple du Burkina Faso «est un peuple qui avance courageusement vers son destin glorieux sur la base de la vérité historique de ses luttes politiques».

La conférence de presse a également permis d’aborder des sujets tels que «la délocalisation de certains conseils des ministres», «le renouvellement des véhicules du parc automobile de l’Etat», «la fronde sociale organisée» et «les recrutements dans la fonction publique».

Sur l’ensemble de ces questions, l’APMP affirme être en adéquation avec la position et la vision du gouvernement de Paul Kaba Thiéba et du président Roch Marc Christian Kaboré.

A en croire les conférenciers, cette rencontre avec les journalistes est loin d’être une réplique au point de presse hebdomadaire initiés par le CFOP.

«L’objectif que nous avons à travers cette invitation, est de partager avec vous (les journalistes, Ndlr) des préoccupations liées à la situation nationale et de donner notre lecture sur quelques points polémiques», a indiqué Vincent Dabilgou.

Les partis de la majorité présidentielle ont dit leur satisfaction quant aux résultats de la session ordinaire du Comité national de pilotage du Plan national de développement économique et social (PNDES).

AIB

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.