Burkina: le gouvernement commémorera l’insurrection populaire

Share Button

Le conseil des ministres du mercredi 3 octobre 2018 s’est tenu sous la présidence du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE. Il a examiné les dossiers de fond inscrits à son ordre du jour.

-Au titre du ministère de l’Economie et des Finances, le conseil a adopté une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement relatif au prêt d’un montant de 11,5 milliards FCFA conclu le 28 aout 2018 entre la BAD et le Burkina Faso pour le financement du programme d’appui au réforme du secteur de l’énergie. L’objectif étant de facilité l’accès inclusif à l’électricité et à l’énergie et d’accroitre les investissements en énergie dans les zones rurales.

-Selon le Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgnace Dandjinou, le conseil a également pris un décret portant érection de l’Agence burkinabè d’électrification rurale (ABER) en établissement public à caractère administratif. La mission de l’ABER, c’est de promouvoir l’accès à l’électricité dans les collectivités rurales et d’améliorer les conditions de vie et le bien-être des populations. Le fonds de développement de l’électricité (FDE) qui avait la même mission a été dissous en conseil des ministres. Les éléments du passif et de l’actif du FDE vont être transférés à l’ABER.

-Au titre du ministère en charge de la Femme, le conseil a entériné l’organisation d’une conférence internationale de haut niveau sur mutilations génitales féminines à Ouagadougou du 22 au 25 octobre 2018. Il y a 200 participants attendus dont 28 pays africains, 14 pays européens et américains et 2 pays du Moyen-Orient et d’Asie. Le thème de cette rencontre : « Galvaniser les actions politiques pour accélérer l’élimination des mutilations génitales féminines ».

COMMUNICATIONS ORALES

-Au titre des communications orales, le porte-parole du gouvernement a indiqué que ce samedi, il y aura sur toute l’étendue du territoire, à la demande des communautés religieuses, des offices œcuméniques pour la paix et la sécurité au Burkina.

-Le conseil a également adopté un rapport introduit par le MATD pour la commémoration de la journée du 31 octobre avec un certain nombre d’activités (dépôt de gerbes, conférences…) pour magnifier l’action de ceux qui ont participé à l’insurrection et célébrer ceux qui ont résisté à la tentative de coup d’Etat de septembre 2015.

DCPM/Ministère de la communication et des relations avec la Parlement

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.