Burkina: Mouvement d’humeur des GSP

Share Button

Les éléments de la garde de sécurité pénitentiaire observent un mouvement d’humeur ce lundi 31 décembre 2018 devant la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou pour exiger le départ de leur directeur général, Geoffroy YOGO.

Ils disent être exacerbés par le comportement de ce dernier et exigent son départ pur et simple. Pour eux, il est à l’origine de la crise que traverse leur corps.

En plus de la révocation de leurs camarades suite à un rapport auquel ils affirment n’accorder aucune crédibilité, ils confient être maintenant victimes des coupures de salaires allant jusqu’à 80.000 FCFA pour le mois de décembre.

Les frondeurs rassurent cependant l’opinion publique que les maisons d’arrêt et de correction fonctionnent normalement exceptées les escortes des prisonniers au palais de la justice pour les jugements.

La reprise totale des services ne se fera qu’après le départ du directeur général, ont-ils laissé entendre.

Le faso.net

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.