Quoi de neuf à Kosyam?

« Nous allons suivre le programme du Chef de l’Etat sans interférer négativement », déclare Me Halidou OUEDRAOGO, président de la CODEL

Share Button

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience le 26 janvier 2016 à Ouagadougou, le président de la Convention des Organisations de la Société civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL), Me Halidou OUEDRAOGO.




A sa sortie d’audience Me OUEDRAOGO a confié à la presse avoir évoqué avec le Président du Faso, des évènements historiques majeurs que le Burkina a connus depuis 2014 : l’insurrection populaire, la Transition, les élections couplées présidentielle et législatives réussies du 29 novembre 2015.
Selon le président de la CODEL, la société civile y a beaucoup contribué en jouant un rôle essentiel. Il a aussi fait cas du coup d’Etat avorté de la mi-septembre, et des dernières attaques terroristes qui ont touché le Burkina le 15 janvier dernier : « Nous avons d’abord félicité le Président du Faso pour sa brillante élection. Nous lui avons ensuite dit que la société civile a suivi tous ces évènements et qu’elle se sent concernée et disponible. Nous avons suivi ses différents messages de résistance et d’espoir et apprécié la réaction du gouvernement face à ces différents évènements », a indiqué Me Halidou OUEDRAOGO.
Monsieur OUEDRAOGO a également confié avoir informé le Président du Faso, des activités que mène son organisation. Dans cette dynamique, il a fait part de la mise en place d’une plate-forme appelée « Présimètre », destinée à suivre le programme du Chef de l’Etat sans interférer négativement. « Nous rappelons que nous sommes des ONG de contre- pouvoir et non pas contre le pouvoir et pour permettre l’éducation électorale des populations afin de se tourner vers des questions de développement et de construction démocratique de notre pays. En temps opportun, ne serait-ce qu’une fois par an, il y aura un bilan de ce que nous aurons observé. Il n’est pas exclu que pour les cent premiers jours, il y ait une réaction sur ce qui se passe et de temps en temps, nous sortirons pour permettre aux citoyens d’avoir une opinion sur les actions des gouvernants et ce qu’ils doivent demander », a relevé Me Halidou OUEDRAOGO.

La Direction de la communication de la Présidence du Faso.





[metaslider id=1560]

Ajouter un commentaire

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.