Nuits atypiques de Koudougou : La jeunesse au cœur de la 20e édition

Dans le cadre des préparatifs des Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), les organisateurs étaient face à la presse ce mercredi 14 octobre 2015 à Koudougou. Il était question de porter à la connaissance du public de la tenue de la 20e édition du 23 au 29 novembre 2015 sous le thème «Culture et jeunesse».


La 19e édition des NAK en 2014 a été annulée suite aux évènements des 30 et 31 octobre. Mais cette année, la 20e édition se tiendra bel et bien et  sous le thème «Culture et jeunesse», quelques semaines cependant après le putsch du 16 septembre 2015.

Hommage à la jeunesse. Le directeur du festival Koudbi Koala explique d’ailleurs  le choix de ce thème par la volonté de saluer  la prouesse dont la jeunesse a fait montre durant ces deux évènements. A cet effet,  une minute de silence a été observée en la mémoire des martyrs.

Ensuite, Koudbi Koala dit vouloir assurer la relève. « Nous voulons faire de la place pour les jeunes et ainsi, nous pourrions nous retirer tranquillement et la relève sera assurée », dit-il en effet.

C’est ce qui explique le choix d’Asalfo du groupe Magic System comme parrain de cette édition.  « C’est un jeune ambitieux. Il est artiste. Il va donner beaucoup d’énergie aux artistes jeunes dans leur carrière parce que les jeunes pensent que tout est facile. Asalfo a souffert pour être une star aujourd’hui. Il l’a mérité. Je voudrais qu’il soit là pour dire aux jeunes de travailler », se justifie  Koala. Des négociations sont également en vue pour la participation de Claudy Sya.

Maturité. La vingtième année, selon le directeur, se veut aussi  une édition de maturité et le lieu pour les organisateurs de jeter un œil dans le rétroviseur pour jauger le chemin déjà parcouru.   Elle «ne ressemblera sans doute à aucune autre », de part sa singularité artistique et sa diversité culturelle, promet-il.

Une trentaine de groupes,  dont 22 groupes du Burkina et 8 autres artistes de la sous-région et de l’Europe, sont pour cela attendus. « Les Patrons » de la Côte d’Ivoire, Assi-ki du Bénin, Djeli-Ba du Togo, Ben Zabo du Mali et Sékouba Bambino de la Guinée viendront mêler leurs couleurs artistiques aux rencontres thématiques, à la rue marchande, aux espaces d’initiation aux arts pour les enfants et à la foire des communautés.

Nerf de … l’art. Pour un budget prévisionnel de 108 271 660 F CFA, dont 50% provenant  de l’auto-financement, les organisateurs du festival lancent un appel aux partenaires pour combler le manque à gagner.

Quant à la question sécuritaire, le comité d’organisation rassure les festivaliers que tout sera mis en œuvre pour leur permettre de passer un bon séjour.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.