Odinga menace de boycotter le nouveau scrutin

Le leader de l’opposition kenyane a menacé de boycotter la présidentielle prévue le 17 octobre après l’annulation par la Cour Suprême de celle du 8 août.

Raila Odinga exige des « garanties légales et constitutionnelles » pour prendre part au scrutin. Il n’a pas détaillé ses exigences.

La semaine dernière, la Cour suprême a annulé les résultats du scrutin d’août en raison d’une violation de la constitution par la commission électorale.

Saisie par l’opposition, la Cour suprême avait annulé vendredi contre toute attente le résultat du scrutin du 8 août, à l’issue duquel M. Kenyatta avait été proclamé vainqueur avec 54,27 % des voix, contre 44,74 % à M. Odinga.

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.