ONATEL Burkina dénonce la politique tarifaire de ORANGE en Côte d’Ivoire et au Mali

L’Office national des télécommunications du Burkina (ONATEL) a annoncé qu’il appliquera à partir du 12 mai 2017, un tarif de 240 FCFA/minute pour les appels à destination de ORANGE Côte d’Ivoire et de ORANGE Mali, suite à la décision de ces deux opérateurs de se démarquer du tarif de 175 FCFA/minute, négocié dans la sous-région.

«Les opérateurs ORANGE Côte d’Ivoire et ORANGE Mali, ayant décidé d’augmenter les tarifs de terminaisons d’appels dans un contexte où les différents opérateurs de la sous-région cherchent à baisser les tarifs au profit de leur clientèle, ONATEL  vous informe que pour compter du 12 mai 2017, le tarif à destination uniquement de ORANGE Côte d’Ivoire et de ORANGE Mali passera à 240 FCFA/minute», lit-on dans un communiqué publié mardi dans le quotidien public burkinabè Sidwaya.

«ONATEL s’excuse auprès de sa clientèle pour ce changement tarifaire indépendant de sa volonté et rappelle qu’elle pourra toujours bénéficier du tarif de 175 FCFA/minute à destination des autres réseaux de la Côte d’Ivoire et du Mali», poursuit le communiqué.

Le groupe français ORANGE, présent dans 21 pays en Afrique et au Moyen-Orient, a acquis en juin 2016 au Burkina Faso, l’opérateur mobile Airtel, avant d’y lancer ses activités en mars 2017.

L’Office national des télécommunications du Burkina (ONATEL) est détenu majoritairement depuis 2006 par Maroc Telecom, rappelle-t-on également.

Agence d’Information du Burkina

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.