Ouagadougou : 28 tonnes de médicaments de contrebande saisis aux marchés de Sankariaré et de Bendogo (police)

Share Button

La police nationale a présenté samedi 28,40 tonnes de médicaments de contrebande saisies à Ouagadougou, précisément dans les marchés de Sankariaré et de Bendogo. Ces médicaments qui transitaient par des réseaux criminels, ont été saisis au cours d’une opération dénommée HEERA (santé en langue Dioula).

Des antidouleurs, des antipaludiques, du Tramadol, des antibiotiques et des vitamines ainsi que des bandes des compresses ont été saisis au cours de cette opération. Ces produits étaient habituellement écoulés dans les marchés et Yaars, aux bords des routes ou par des marchands ambulants.

La police explique que ces médicaments sont originaires d’Asie et transitaient par le Ghana le Nigéria et le Togo pour se retrouver au Burkina. « Les portes d’entrées sont les régions du Centre-est et de l’Est », selon le commissaire principal de police Boukari Traoré, « La valeur des produits saisis n’est pas encore déterminée ».

Des analyses sont en cours pour déterminer leur qualité

Tous ces produits saisis sont en cours d’analyse en vue de déterminer leur qualité, a précisé le commissaire principal de police Boukari Traoré. Les enquêtes sont en cours également pour arrêter toutes les personnes impliquées.

Cette opération a été préparée depuis un an et a mobilisé la police nationale et municipale, la douane, le ministère de la santé et la police internationale Interpol.

OMEGA

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.