Police Nationale: 114 motos volées en tout, 13 téléviseurs et des ordinateurs saisis aux mains des délinquants

Share Button
Le jeudi 12 octobre 2017 dans la soirée a eu lieu une conférence de presse organisée concomitamment par le Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou (CCPO) et le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJ). Ci-dessous la déclaration liminaire de ladite conférence de presse animée par Bonswindé SANKARA, Commissaire Central de Police de la ville de Ouagadougou et Honoré KIENTEGA, Chef SRPJ.

Déclaration Liminaire

saisie
Mesdames et messieurs les journalistes, Chers invités,
Chers collègues, soyez les bienvenus et merci d’avoir répondu favorablement à notre invitation pour la présente conférence de presse.
La Police Nationale dans sa mission régalienne de protection des personnes et de leurs biens vient de mettre un terme aux activités de deux réseaux de délinquants dans la ville de Ouagadougou.
En effet, suite à de multiples plaintes de vols d’engins à deux et d’autres matériels, le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre et le Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou ont ouvert des enquêtes. Les investigations ont permis le démantèlement de deux réseaux de malfrats spécialisés dans les vols et recels d’engins à deux roues, de postes téléviseurs et autres matériels et de faux et usage de faux.
I- Présentation des groupes
– Premier groupe : (Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou)
1-BELEM Moussa, repris de justice, 40 ans, employé de commerce, domicilié au secteur n°16 de Ouagadougou ; il est le chef du réseau;
2-DIPAMA Idrissa 39 ans, mécanicien domicilié au secteur 29 de Ouagadougou ; il est celui qui est chargé de procéder aux falsifications de numéros de séries des motocyclettes ;
3-ZIDA Issa, 32 ans, employé de commerce domicilié au secteur 25 de Ouagadougou ;
4-OUEDRAOGO Saidou, 43 ans, employé de commerce domicilié dans la commune rurale de Komsilga ;
5-TAPSOBA Wendinda Isa, 30 ans, employé de commerce domicilié au secteur n°08 de Ouagadougou ;
6-NIKIEMA Michael Job Bruno, repris de justice, 28 ans, employé de commerce domicilié au secteur n°16 de Ouagadougou
7-YANOGO Boureima, 24 ans, employé de commerce domicilié au secteur 29 de Ouagadougou. Il est aussi un repris de justice.
8-TIENDREBEOGO Bassirou, 25 ans, mécanicien, domicilié au secteur 30 (NAGRIN) de Ouagadougou ;
9-KOURAOGO Sidbéwendin alias Ali, 34 ans, mécanicien, domicilié au secteur 30 (NAGRIN) de Ouagadougou ;
10-KOANDA Abdoul Wahab, 35 ans, mécanicien, domicilié au secteur 29 (KOURITENGA) de Ouagadougou.
Les nommés BELEM Moussa, OUEDRAOGO Saidou, DIPAMA Idrissa, ZIDA Issa, YANOGO Boureima, NIKIEMA Michael Jobe Bruno et TAPSOBA Wendinda Isaï sont déjà à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO).
– Deuxième groupe: (Service Régional de la Police Judiciaire de Ouagadougou)
1- ZABSORE Jean Jacques, 21 ans, élève domicilié au secteur n°51 de la ville de Ouagadougou,
2- ZOUNGRANA Ezéchiel, 16 ans, élève domicilié au secteur n°51 de la ville de Ouagadougou.
3- SANOU Kiéba Constantin, 28 ans, orpailleur domicilié au secteur n°51 de la ville de Ouagadougou,
4- OUEDRAOGO Ismael, 30 ans, étudiant domicilié au secteur n°32 de la ville de Ouagadougou,
5- SANKARA Issouf, 36 ans, mécanicien domicilié au secteur n°30 de la ville de Ouagadougou,
6- SALOU Mahamoudou, 48 ans, employé de commerce domicilié au secteur n°51 de la ville de Ouagadougou,
7- SANA Rasmané, 16 ans, sans emploi domicilié au secteur n°44 de la ville de Ouagadougou.
8- OUEDRAOGO Moussa, 29 ans, employé de commerce domicilié au secteur n°22 de la ville de Ouagadougou.
II-Mode opératoire
Les deux groupes ont le même mode opératoire car chacun est composé de présumés auteurs de vol, de présumés receleurs et des présumés auteurs de faux et usage de faux.
C’est ainsi que le groupe des présumés auteurs de vol par effraction s’introduit nuitamment dans les domiciles en forçant les portes, ou en escaladant les murs, pendant que les occupants sont profondément endormis. Ciblant les vélomoteurs de marque YAMAHA de premier choix, ou encore « Original », il ouvre grandement les portails, de l’intérieur et emporte son butin. La zone d’opération est la bande constituée par les quartiers Patte d’Oie, Karpaala, Zone1, Dassasgho, Wemtenga et 1200 logements.
Les vélomoteurs et autres objets volés sont ensuite livrés au groupe des présumés receleurs contre des sommes allant de cent cinquante mille (150.000) à cinq cent mille (500.000) francs CFA pour les vélomoteurs, et de cinquante mille (50.000) à soixante-quinze (75.000) francs CFA pour les postes téléviseurs à écran plat.
Les présumés receleurs et leurs complices procèdent dans un premier temps à la modification des numéros de série des vélomoteurs et à l’établissement de faux documents de douane. Ensuite, documents à l’appui, les vélomoteurs sont réintroduits sur le marché par des mécaniciens et autres intermédiaires chargés de trouver la clientèle. Les postes téléviseurs sont revendus à bas prix par des réparateurs ou vendeurs d’occasion.
III-Objets saisis
Au Cours de son enquête, le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre a saisi les objets suivants:
– Soixante-douze (72) vélomoteurs dont:
• Sept (07) vélomoteurs de marque YAMAHA CRYPTON 07
• Dix (10) vélomoteurs de marque YAMAHA FORCE X,
• Onze (11) vélomoteurs de marque YAMAHA NANO,
• Seize (16) vélomoteurs de marque YAMAHA SIRIUS,
• Cinq (05) vélomoteur de marque YAMAHA VEGA RR,
• Un (01) vélomoteur de marque YAMAHA SPARK 115i,
• Un (01) vélomoteur de marque YAMAHA SPARK RX,
• Douze (12) vélomoteur de marque YAMAHA SPARK 135i,
• Trois (03) vélomoteur de marque YAMAHA EXCITER 150,
• Six (06) vélomoteur de marque YAMAHA NOUVO.
– Cinq (05) ordinateurs portables,
– Six (06) postes téléviseurs à écran plat,
– Six (06) téléphones portables,
– Deux (02) appareils de sonorisation BOOMER,
– Deux (02) lecteurs DVD,
– Un (01) ventilateur sur pied,
– Divers faux documents d’engins.
Le Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou a, au cours de son enquête, saisi les biens suivants :
-Quarante-deux (42) vélomoteurs dont :
• Quatre (04) Yamaha scooter
• Trois (03) Yamaha 135
• Neuf (09) Yamaha sirius
• Neuf (09) Yamaha Spark Nano
• Quatre (04) Yamaha Crypton 07
• Six (06) Yamaha Force X
• Une (01) Yamaha 150
• Trois (03) Yamaha Vega RR
• Deux (02) Jupiter 135
• Une (01) Spark 115
– Un (01) fusil de chasse de calibre 12 millimètres ;
– Sept (07) téléviseurs écrans plasma ;
– Un (01) coupe-coupe ;
– Un (01) kilogramme et demi de cannabis ;
– Un (01) lot de cartes grises et de CMC.
Les investigations sont actuellement closes et tous les mis en causes dans ces deux affaires seront conduits devant Madame le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou.
C’est le lieu pour nous de remercier tous ceux, parmi les populations de la ville, qui nous ont permis d’atteindre ce résultat et d’en appeler une fois de plus à la collaboration de tous pour endiguer l’insécurité dans la ville de Ouagadougou. Nous leur réitérons notre disponibilité à les écouter et à les assister en tout temps.
Nous vous rappelons les numéros verts qui sont: le 17 pour la Police Nationale, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et le 1010 pour le CNVA.
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens
Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Les images de la saisie:https://web.facebook.com/media/set/?set=a.1744299732533312.1073741876.1448562938773661&type=1&l=ec37592863

Ajouter un commentaire