Sécurité: Le Tribunal administratif ordonne la réintégration des 16 policiers de l’APN, licenciés de la Fonction publique

Le tribunal administratif de Ouagadougou s’est prononcé le 12 février 2020 sur la suspension des 16 policiers membres de L’Alliance Police Nationale, ( syndicat de la police). Le tribunal administratif a tout simplement suspendu l’arrêté de licenciement des 16 policiers tous militants de APN. Il s’agit donc d’une victoire pour les plaignants. Mieux, le tribunal a aussi ordonné leur réintégration.

Joint au téléphone par minute.bf, Ousmane Ouédraogo, Secrétaire général de l’APN s’est réjoui de cette décision du tribunal administratif, mais dit rester sur sa garde car, « la partie adverse peut toujours faire appel, donc nous restons sereins et sur nos garde jusqu’à une décision finale » a-t-il dit, à minute.bf.

En rappel, c’était une question d’affectation qui avait tourné au licenciement de certains membres de l’APN. Ces 21 policiers ont été licenciés par l’Arrêté N° 2019-13-00875/MSECU/SG/DRH portant licenciement en date du 18 octobre 2019. La notification de l’Arrêté de licenciement transmise à Ouédraogo Ousmane par voie d’huissier indiquait que ce sous-officier de police est licencié à compter du 06/08/2019, pour « abandon de poste ».


Minute.bf

Ajouter un commentaire