Togo : Les manifestants de l’opposition dispersés, l’ONU dépêche Ibn Chambas à Lomé

Share Button

Les forces de sécurité togolaises ont dispersé dans la nuit de jeudi aux alentours de 22 heures les manifestants de l’opposition qui avaient occupé le rond-point Colombe de la paix et le quartier Deckon, le centre des affaires, à Lomé à coups de gaz lacrymogènes assourdissants et aussi pourchassés des jeunes qui essayaient de barricader des routes dans la capitale (ph3).

Plusieurs blessés et des arrestations sont signalés. A l’heure actuelle, il est difficile de dresser un bilan de la dispersion nocturne des manifestants. Quoique les manifestants aient été dispersés par la force, l’on ne sait exactement quelle couleur la journée de ce vendredi va prendre car même en s’éclipsant hier nuit de la vue des agents de sécurité, certains manifestants ne cachaient pas leur détermination de revenir dans les rues. Signalons qu’outre la coupure de l’internet qui perdure depuis la soirée du mardi dernier, les appels téléphoniques sont parfois difficiles, voire perturbées.

Avant d’être dispersés dans la nuit, les manifestants avaient tenté dans l’après-midi de jeudi de converger vers la présidence togolaise, mais ils avaient finalement été bloqués par les forces de l’ordre, une centaine de gendarmes, épuisés après des heures d’immobilité.

Pour l’un des temps forts de la journée d’hier jeudi à Lomé, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et le chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Dr Mohamed Ibn Chambas, a effectué une visite à Lomé et s’est entretenu avec le Président Faure Gnassingbé et le chef de file de l’opposition, Jean Pierre Fabre

Les discussions entre Chambas et ses hôtes ont porté sur la faisabilité des réformes institutionnelles et constitutionnelles au Togo.

A propos de sa discussion avec le Président togolais, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU a déclaré avoir eu de l’assurance auprès de son interlocuteur qui « veut travailler avec tous les parties prenantes de manière constructive ». En confirmant cet entretien, le Président togolais a publié sur Twitter qu’il a discuté avec Ibn Chambas et que leurs discussions ont été meublées par les sujets portant sur les derniers développements politiques au Togo notamment la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles ont meublé nos échanges. Il a ajouté que « Dr. Ibn Chambas, s’est félicité de l’adoption en Conseil des ministres de l’avant-projet de loi portant révision constitutionnelle ».

En ce qui concerne son premier entretien avec le chef de file de l’opposition togolais, le diplomate ghanéen a révélé avoir encouragé Fabre à s’investir dans les discussions avec le gouvernement pour faire avancer l’agenda des réformes.

En somme, l’opposition reste insatisfait par rapport à l’annonce de l’adoption de l’avant-projet de loi par le gouvernement portant limitation du mandat présidentiel et le scrutin a deux tours et maintient toujours le retour à la Constitution de 1992 avec effet immédiat.

A propos de sa discussion avec le Président togolais, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU a déclaré avoir eu de l’assurance auprès de son interlocuteur qui « veut travailler avec tous les parties prenantes de manière constructive ». En confirmant cet entretien, le Président togolais a publié sur Twitter qu’il a discuté avec Ibn Chambas et que leurs discussions ont été meublées par les sujets portant sur les derniers développements politiques au Togo notamment la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles ont meublé nos échanges. Il a ajouté que « Dr. Ibn Chambas, s’est félicité de l’adoption en Conseil des ministres de l’avant-projet de loi portant révision constitutionnelle ».

En ce qui concerne son premier entretien avec le chef de file de l’opposition togolais, le diplomate ghanéen a révélé avoir encouragé Fabre à s’investir dans les discussions avec le gouvernement pour faire avancer l’agenda des réformes.

En somme, l’opposition reste insatisfait par rapport à l’annonce de l’adoption de l’avant-projet de loi par le gouvernement portant limitation du mandat présidentiel et le scrutin a deux tours et maintient toujours le retour à la Constitution de 1992 avec effet immédiat.

Ajouter un commentaire