Assemblée législative de Transition: Possible reconfiguration

Assemblée législative de Transition: Possible reconfiguration

Le ministre de la Justice, Rodrigue Bayala, a annoncé hier à la télévision publique une possible reconfiguration de l’Assemblée législative de Transition (ALT). La charte de la transition, modifiée le 25 mai 2024, pourrait en être la cause.

Modification de la charte de la transition

L’article 14 de la charte modifiée supprime les quotas attribués à l’ex-majorité, l’ex-CFOP, l’ex-opposition non alignée et autres partis politiques. Désormais, les mouvements et formations politiques se voient allouer 12 places.

Explications du ministre Bayala

« Il n’y a plus de composantes ex-majorité, ex-opposition, autres partis et ONA. Il va de soi que l’entrée en vigueur, dès le 2 juillet, de cet article modifié pourrait entraîner une recomposition au niveau de l’Assemblée législative de Transition (ALT) », a expliqué M. Bayala.

Investiture du président du Faso

Concernant l’idée d’une nouvelle investiture du président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, le ministre a été clair. Il a assuré qu'il n'y a pas lieu d'investiture. Les assises nationales du 25 mai 2024 n’ont pas abrogé la charte de 2022.

Pouvoir discrétionnaire du président

Le ministre a précisé que le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, peut décider du sort du gouvernement à tout moment. Cela est possible indépendamment de la charte modifiée, grâce à son pouvoir discrétionnaire.

En somme, la modification récente de la charte de transition au Burkina Faso pourrait significativement influencer la composition de l'Assemblée législative de Transition, en éliminant les anciens quotas politiques et en ouvrant la voie à une nouvelle configuration politique. Le ministre de la Justice souligne que cette évolution reflète un changement majeur dans le paysage politique, tout en affirmant la continuité de l'autorité présidentielle dans ce contexte de transition.

Suivez Ouaga24 sur Facebook, Linkedin? Twitter et Instagram pour ne rien rater de l’actu

Ajouter un commentaire