Birmanie

Birmanie: un cyclone fait au moins 145 morts

Le bilan officiel du puissant cyclone Mocha qui a frappé le Myanmar en Birmanie s'élève désormais à au moins 145 morts, dont 117 membres de la minorité musulmane Rohingya, selon la télévision d'État.

Ces chiffres concernent principalement l'État de Rakhine, où le cyclone a causé le plus de dégâts, mais aucun détail n'a été donné sur le nombre de décès dans d'autres régions du pays.

Le décompte des victimes a été difficile en raison des difficultés de communication dans les zones touchées et du contrôle strict de l'information par le gouvernement militaire en place.

Bien que le gouvernement de la Birmanie ait nié les rapports non officiels faisant état de plus de 400 décès, l'absence de confirmation indépendante crée une incertitude quant à l'étendue réelle des pertes et des destructions.

Le cyclone Mocha a touché terre près du canton de Sittwe dans l'État de Rakhine le dimanche après-midi, avec des vents atteignant jusqu'à 209 kilomètres par heure, avant de s'affaiblir à l'intérieur des terres.

Il s'agit du cyclone le plus destructeur à frapper le pays depuis au moins une décennie. Les inondations soudaines et les pannes de courant généralisées ont été provoquées par le cyclone, tandis que les vents violents ont arraché les toits des bâtiments et endommagé les infrastructures de télécommunications.

Des efforts massifs sont en cours pour nettoyer les débris et fournir un abri aux personnes dont les maisons ont été endommagées ou détruites.

Des millions de personnes vivent le long de la trajectoire du cyclone, et la région de Rakhine a été particulièrement durement touchée, avec des impacts importants dans le nord-ouest du pays et des dégâts signalés également dans l'État de Kachin, selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les autorités ont évacué 63 302 des 125 789 Rohingyas réfugiés dans 17 camps dans 17 communes, dont Sittwe, à partir de vendredi dernier, a indiqué MRTV.

Ses rapports ont identifié les Rohingyas comme "Bengali", la désignation officielle utilisée pour le groupe minoritaire pour suggérer qu'ils ont immigré illégalement au Myanmar.

Suivez Ouaga24 sur FacebookLinkedinTwitter et Instagram pour ne rien rater de l’actu

Plus d’actualités sur Ouaga24Radio Ouaga24TV Ouaga24 , Wakatt Médias 

Ajouter un commentaire