Une vaste manifestation a rassemblé vendredi à Bamako des opposants au président malien Ibrahim Boubacar Keita, accusé de mauvaise gestion des crises récurrentes du Mali, dont ils ont réclamé la démission au cri de « IBK doit partir ». Keita, surnommé IBK, réélu en 2018 pour un second mandat de cinq ans,La suite …..