Mali: Vaste manifestation pour exiger le départ de IBK

Une vaste manifestation a rassemblé vendredi à Bamako des opposants au président malien Ibrahim Boubacar Keita, accusé de mauvaise gestion des crises récurrentes du Mali, dont ils ont réclamé la démission au cri de « IBK doit partir ».

Keita, surnommé IBK, réélu en 2018 pour un second mandat de cinq ans, doit faire face à une crise sécuritaire depuis des années dans le nord du Mali, à quoi se sont ajoutées la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus et des tensions politiques depuis les élections législatives controversées de mars dernier.

La manifestation, organisée à l’appel de plusieurs mouvements politiques avec l’aval de l’influent imam Mahmoud Dicko, a rassemblé quelque 20.000 personnes en début de cortège, a estimé l’ambassade des Etats-Unis à Bamako. Les autorités n’ont pas fourni de décompte officiel.

« La crise dans le Nord s’est aggravée et étendue au centre du pays. Il n’y pas de sécurité, pas d’emplois », a déclaré le jeune militant de 33 ans Adama Ben Diarra, l’un des orateurs du rassemblement. « Tous les jours, nous enregistrons des morts (dues aux violences ou au Covid-19). Le Mali est devenu un grand cimetière », a-t-il lancé.

Le Mali, qui compte environ 19 millions d’habitants, a recensé officiellement 1.485 cas de contamination au coronavirus et 87 décès.

Rueters

Ajouter un commentaire