Le chef de la junte malienne, le colonel Assimi Goïta, s’est engagé, samedi 12 septembre, à instituer un gouvernement pour rétablir un pouvoir civil dans les 18 mois, après l’adoption d’une “charte” de transition.  A l’issue des débats, il y a des tiraillements entre les participants venus de partout auLa suite …..

L’ organisation Internationale de la Francophonie a décidé de retirer le Mali de ses instances après le coup d’État militaire du 18 août à Bamako. Réuni en session extraordinaire en visioconférence, le conseil permanent de la francophonie (CPF) a «décidé de prononcer la suspension de la République du Mali deLa suite …..

L’armée malienne a subi dimanche des pertes lors de deux attaques simultanées dans le centre du pays qui ont fait cinq morts et cinq blessés. La double attaque s’est produite à la mi-journée dans le cercle de Niono, dans la région de Ségou, à une centaine de kilomètres de laLa suite …..

Les manifestations ont repris ce lundi à Bamako, après le départ de la mission de médiation de la CEDEAO conduite par l’ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan. Des barricades ont été érigés autour du grand marché et dans plusieurs artères de la capitale par les manifestants qui réclame le départLa suite …..

Une vaste manifestation a rassemblé vendredi à Bamako des opposants au président malien Ibrahim Boubacar Keita, accusé de mauvaise gestion des crises récurrentes du Mali, dont ils ont réclamé la démission au cri de “IBK doit partir”. Keita, surnommé IBK, réélu en 2018 pour un second mandat de cinq ans,La suite …..

L’armée malienne a été attaquée par de présumés terroristes lundi 18 novembre, dans le nord, vers la frontière du Niger. Les assaillants avaient, semble-t-il, minutieusement préparé l’opération. Il y a eu de nombreuses victimes. Selon un communiqué de l’armée malienne, « 24 militaires et 17 terroristes » ont été tués,La suite …..

Des forces spéciales mises à disposition par des pays européens devraient être déployées en 2020 au Mali en soutien à l’armée nationale dans son combat contre le jihadisme en pleine expansion, a dit mardi sur place la ministre française des Armées Florence Parly. L’unité s’appellera Takuba (“sabre” en tamasheq, langueLa suite …..