11E ÉDITION DES JNRC : « IL FAUT INTÉRESSER LES POPULATIONS À LA GESTION DE LA CHOSE PUBLIQUE » DR CLAUDE WETTA SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DU REN-LAC

Share Button
Le Réseau national de lutte anticorruption (REN-LAC) a procédé ce mercredi 30 novembre 2016 au lancement de la 11e édition des Journées nationales du refus de la corruption. Le thème retenu cette année est : « La nécessité du contrôle populaire de la gestion de la chose publique ». Plusieurs activités sont prévues à Ouagadougou, dans les Régions du Nord, du Centre Ouest, de l’Est, du Sud-ouest et des Hauts-Bassins. C’est la ville de Bobo qui accueillera la cérémonie commémorative du 09 décembre Journée internationale de lutte contre la corruption.

Les luttes populaires engagées dans plusieurs secteurs traduisent le renforcement de l’éveil des consciences et de la veille citoyenne contre l’impunité et la mal gouvernance selon le REN-LAC. Le Réseau estime qu’il est de son devoir de soutenir et d’accompagner ces actions salvatrices; c’est pourquoi il a choisi de placer cette 11ème édition des JNRC sous le thème du contrôle populaire de la gestion de la chose publique.
Plusieurs activités de sensibilisation en direction des populations
Plusieurs activités seront menées au profit du monde scolaire et des couches populaires des arrondissements de la ville de Ouagadougou avec l’appui d’associations intervenant dans le milieu scolaire et des CCVC locales. Les Comités régionaux anticorruption (CRAC) ne seront pas non plus en marge des activités prévues. Au cours de ces 2 semaines il sera organisé :
Des théâtres-forums ;
Des émissions radio et télé ;
Des conférences ;
Des projections débats sur des épisodes de la série « Stop corruption » ;
Des causeries/thé-débats.
Plusieurs activités de sensibilisation et de promotion des valeurs telles que l’intégrité, vont ponctuer les JNRC 2016. D’ailleurs « conscientiser les populations et d’interpeller les pouvoirs publics » c’est la mission première de ces journées.

Célébration conjointe de la Journée internationale de lutte contre la corruption à Bobo-Dioulasso.
C’est la ville de Bobo-Dioulasso qui a été choisi pour abriter ce 09 décembre la commémoration conjointe de la Journée internationale de lutte contre la corruption. Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), l’Observatoire pour la justice et la démocratie (OJD), le Réseau africain des journalistes pour l’intégrité et la transparence (RAJIT), le Réseau burkinabé des jeunes leaders pour l’intégrité (RBJLI) et le Réseau national de lutte anticorruption (REN-LAC) unissent leurs forces cette année pour faire de cette journée un grand moment de réflexion autour du thème de la lutte contre la corruption à Bobo-Dioulasso. Il est prévu ce jour dans la capitale de Sya, un panel sur le thème «l’application effective de la loi anti-corruption : enjeux et défis».

RENLAC

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.