Christophe Dabiré

Christophe Dabiré appelle à soutenir « le nouvel exécutif qui sera mis en place « 

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré dont la démission a été acceptée mercredi soir par le président Kaboré, a appelé les Burkinabè à « se mobiliser, pour soutenir le président du Faso et le nouvel exécutif qui sera mis en  place ».

J’ai présenté aujourd’hui ma lettre de démission au Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, qui l’a acceptée.

Je voudrais tout d’abord remercier le Chef de l’Etat pour la confiance qui a été placée en ma modeste personne et pour les hautes responsabilités qu’il a bien voulu me confier, 3 ans durant.

Je remercie également mes compatriotes et l’ensemble des membres du Gouvernement, pour l’accompagnement dont j’ai bénéficié.

Dans un contexte de fortes aspirations populaires, j’invite les Burkinabè, dans leur ensemble, à se mobiliser, pour soutenir le Président du Faso et le nouvel exécutif qui sera mis en place.

Je reste convaincu que c’est dans une unité d’action que nous pourrons relever les défis auxquels notre pays et notre peuple sont confrontés.

Vive le Burkina Faso.

Christophe Dabiré , un économiste

Cette démission du Premier ministre Christophe Dabiré entraîne automatiquement celle de l’ensemble du gouvernement, selon les dispositions légales au Burkina Faso. Conformément aux textes, « les membres du gouvernement sortant assurent l’expédition des affaires courantes des départements ministériels jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement », a précisé M. Sanou.

Economiste de formation, né en 1948, Christophe Dabiré a été nommé Premier ministre par le président du Faso, le 21 janvier 2019, en remplacement de Paul Kaba Thiéba.

M. Dabiré a été reconduit le 6 janvier 2021, après la réélection de Roch Marc Christian Kaboré à la présidentielle de 2020 pour un second mandat.

Son actuelle démission intervient quelques jours après que le président du Faso a annoncé sa volonté de constituer un «gouvernement resserré et de combat» pour mieux mener la lutte anti-terroriste.

Ajouter un commentaire