Affaire charbon fin: “Les rapports sur lesquels on poursuit Essakane sont irréguliers et scientifiquement mensongers” Avocats

Les avocats de la société IAM GOLD Essakane étaient présent ce Mercredi 07 Aout à l’audience. A leur sortit d’audience ils se sont exprimés face à la presse. 

«C’est nous qui sommes chargés d’assurer la défense d’IAM GOLD Essakane. Notre client n’a pas comparu ce matin parce que l’audience n’était pas utile par le fait que la juridiction n’était pas régulière et nous étions venus pour demander un renvoi. La comparution est réglementée par le code de procédure pénale et nous n’allons pas rentrer dans cette polémique qui a été soulevée à l’audience selon Me Moumini Kopiho

Toujours selon lui  Essakane est une entreprise citoyenne. “La ligne d’Essakane a toujours été de contester les faits qui leur sont reprochés. Essakane c’est une société citoyenne et fait partie des plus importantes sociétés minières au monde et au niveau du Burkina, elle est la première employeuse privée avec 2500 emplois permanents. Elle a reversé au titre de contribution au Trésor public l’année dernière 45 milliards de F CFA. Et lorsqu’on vient lui dire qu’elle a fraudé pour moins de 100 kg d’or c’est difficile à admettre, surtout que le charbon fin c’est des résidus qui étaient anciennement abandonnés comme des ordures”.

Donc c’est Essakane qui a trouvé l’idée novatrice d’exploiter ces résidus puisque il y a toujours des traces d’or. Maintenant que l’on vient dire que ce charbon fin n’est pas un résidu mais un minerai qui contient des quantités énormes d’or, nous pensons que ce qui peut trancher les gens c’est l’expertise indépendante que nous avons demandé. Les rapports sur lesquels on poursuit Essakane sont irréguliers et scientifiquement mensongers. Nous ne comprenons pas pourquoi ils refusent qu’un deuxième expert vienne nous départager», Me Moumini Kopiho, avocat de la défense.

Ajouter un commentaire