Affaire KANIS: ordonnance de non-lieu pour Inoussa Kanazoé

Share Button

Interpellé le 19 avril 2017 par la gendarmerie nationale, suite aux révélations faites par le journal «Le courrier confidentiel» N°124 du 25 janvier 2017 sur un scandale à Cimfaso concernant des surfacturations de plusieurs milliards de francs CFA dans la gestion de la société Cimenterie du Faso (Cimfaso) ,Inoussa Kanazoé, le patron de KANIS bénéficie d’une ordonnance de non-lieu depuis le lundi 23 juillet 2018.

Il pesaient sur lui plusieurs charges dont «Faux et usage de faux en écriture de commerce, d’abus de confiance, de blanchiment de capitaux, fraude fiscale, de tromperie de consommateur et usage frauduleux de numéro IFU».

La somme de 700 millions de francs CFA qui a servi à payer une caution pour la mise en liberté provisoire de Inoussa Kanazoé devrait lui être restituée, selon la décision de justice.

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.