Affaire policiers tabassent des chauffeurs à Tenkodogo: les chauffeurs dénombrent plus d’une quarantaine de blessé

Share Button

Le Syndicat des transporteurs dit avoir dénombré plus d’une quarantaine de blessé lors du passage à tabac de ses éléments à Tenkogogo. Désormais le Syndicat dit attendre la réaction du Président du Faso. 

M. Rabo a soutenu que le syndicat n’attend que la réaction du Président du Faso. Concernant le nombre de blessés, il a indiqué que l’UCRB a recensé à ce jour une quarantaine de blessés burkinabè. «Mais il y avait des chauffeurs maliens, nigériens et togolais. Nous avons demandé aux organisations sœurs de faire le point à leur niveau. Nous n’avons pas le retour d’abord », a-t-il laissé entendre.

Par rapport aux accords qui avaient été trouvés avec le MTMUSR, il a dévoilé qu’il s’agit de la suppression des postes de contrôle entre  Cinkansé et Ouagadougou, le retour de la douane togolaise au PCJ, la suspension du paiement de la redevance des camions qui proviennent de Lomé.

« Comme les  accords sur la taxe de l’UEMOA ont été pris entre le gouvernement et le patronat, nous avons demandé que les deux parties trouvent une formule pour récupérer leur taxe sans que cela ne passe par les mains des chauffeurs.

Le ministère a accepté cette requête en suspendant le paiement pendant un mois afin de trouver les mécanismes y afférents. Il nous a aussi indiqué que nous avons le droit de déposer plainte contre X pour la punition des auteurs des bastonnades », a-t-il révélé.

 

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.