Société

Boromo: Deux cambrioleurs dans les filets de la police nationale

Share Button

Le commissariat central de police de Houndé a mis aux arrêts, deux délinquants spécialisés dans le cambriolage des boutiques et magasins. Ces derniers dont le cerveau du groupe est un repris de justice, ont été présentés à la presse, le mercredi 21 février 2018 à Houndé.

 Les investigations de la Brigade de recherche du commissariat central de police de Houndé, ont permis de mettre la main sur deux cambrioleurs. Ceux-ci ont été présentés à la presse, le mercredi 21 février 2018.  Il s’agit de B.T.M., un repris de justice et de B.M., son complice. B.T.M., le cerveau du groupe, a récemment purgé une peine d’emprisonnement de 6 mois à la Maison d’arrêt et de correction de Boromo.

Selon le directeur provincial de la police nationale du Tuy, Soumaïla Traoré, leur interpellation s’est faite le 15 février 2018, suite à de nombreuses plaintes de vol, commis de nuit et avec effraction, sur la période allant de fin janvier au 11 février 2018 dans la ville de Houndé. A en croire le directeur provincial de la police, les deux malfrats se sont spécialisés dans le cambriolage des commerces.

Leur mode opératoire, selon M. Traoré, se présente de la façon suivante : « cisaillement d’une partie de la toiture des bâtiments de commerce et introduction à travers l’ouverture faite. Ainsi, les délinquants emportent tout ce qu’ils trouvent comme numéraires, plus les articles divers facilement transportables ».

En l’espace de dix jours, a fait savoir le DPPN du Tuy, ce sont au total 11 boutiques et magasins qui ont été cambriolés par les délinquants. Et le directeur de la police nationale du Tuy de préciser que le préjudice s’élève à plus de 6 millions de F CFA. De même, les perquisitions de la police, a-t-il poursuivi,  ont permis de saisir un lot important de matériels. Il s’agit entre autres, d’une paire de cisailles, d’un couteau équipé d’une boussole, d’un vélomoteur, de deux ventilateurs, de quatre chaises en plastique, d’une bicyclette, d’un poste téléviseur écran plasma, et d’une plaque solaire de 20 watts.

Quant au sort qui sera réservé à ces « hors-la-loi », le commissaire Soumaïla Traoré a fait savoir que « les présumés auteurs B.T.M. et B.M. seront conduits devant le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Boromo, pour répondre des faits à eux reprochés.»

AIB

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.