Burkina: le calendrier d’opérationnalisation du régime d’assurance maladie universelle adopté

Share Button

Le conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 24 janvier 2018. À la sortie du conseil, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou s’est exprimé sur quelques dossiers de fonds qui ont été examinés au cours dudit conseil et sur les communications orales. Voici le compte rendu fait par la direction de la Communication et de la presse ministérielle du ministère en charge de la Communication.

-Au titre du ministère de la sécurité, le ministre en charge de la communication a indiqué que le conseil a examiné et adopté deux décrets qui portent nomination de commissaires de police. Il s’agit, a-t-il précisé, du passage au grade de commissaires généraux de police, de commissaires divisionnaires de police et de commissaires principaux de police.-Il a, par ailleurs, affirmé que le conseil a traité un dossier lié à deux ministères à savoir le ministère en charge de la Fonction publique et le ministère en charge des Finances portant sur la question du reversement du personnel du cadre paramilitaire des douanes.

Pour ce qui est du ministère de la fonction publique, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le conseil a adopté un décret qui permet l’application de la loi 104-2015/CNT du 23 décembre 2015 portant statut du personnel du cadre paramilitaire des douanes conformément aux dispositions des articles 187, 188 et 189 de ladite loi. Au niveau du ministère en charges des Finances, le conseil a adopté deux décrets portant classement indiciaire et régime indemnitaire applicables au personnel du cadre paramilitaire des douanes.

-Au titre du ministère de la fonction publique, le porte-parole du gouvernement a affirmé que le conseil a adopté le calendrier d’opérationnalisation du régime d’assurance maladie universelle (RAMU). Ce calendrier va permettre de créer, dans le premier trimestre de 2018, la caisse d’assurance maladie universelle et la caisse d’assurance maladie des armées. « Le gouvernement espère mettre en place, à la fin du second trimestre, les différents outils d’expérimentation et les procédures de prise en charge », a déclaré Rémis Dandjinou.

-Au titre des communications orales, le porte-parole du gouvernement a affirmé que le ministre de l’énergie a informé le conseil que son département est en train d’entamer une procédure concernant sept éléments essentiels. Il s’agit de l’intention de réalisation des projets d’utilité publique dans le cadre de la construction des centrales solaires photovoltaïques. Ces centrales concernent Banfora, Ouahigouya, Orodara, Dédougou, Fada N’gourma, Dori et Ouagadougou.

DCPM/Ministère de la communication et des relations avec le parlement

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.