Burkina: le home kisito braqué en plein couvre feu

Dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 décembre 2015, six délinquants encagoulés et armés de pistolets, de machettes, de coupes-coupes, d’arrache-clous ont saccagé six bureaux et emporté des ordinateurs portables, des appareils photos, divers matériels et une forte somme d’argent.

 

En plein couvre feu les visiteurs indélicats qui , étaient armés, de pistolets et de machettes et étaient cagoules et au nombre de 6. Ils ont emporté, après avoir malmené le veilleur de nuit et un agent de santé, forcé portes, tiroirs et coffre-fort, des ordinateurs portables, des téléphones cellulaires, des appareils photo numériques, et de l’argent, en l’occurrence les recettes de la pharmacie. C’est le bilan effectué pour le moment sur les lieux.

Très émue, la secrétaire aux relations extérieures de l’association Home Kisito, Yvette Kaboré s’est dite très déçue par cette énième attaque de l’orphelinat. « La semaine dernière, des individus sont entrés dans le centre. Ils ont défoncé le lieu, où sont stockés les bouteilles de gaz. Ils sont repartis avec deux bouteilles. Je ne savais pas que c’était une bande organisée qui allait revenir nous attaquer . C’est inimaginable que l’être humain puisse s’attaquer à la frange  la plus vulnérable de la population.  Je suis sincèrement déçue. Je me demande, si ces personnes ont quelque chose dans le cœur. Je n’ai jamais imaginé qu’on peut faire cela ».

Selon les témoignages d’un agent de l’orphelinat   » c’est entre  00h et 1 heure du matin que des délinquants sont arrivés. Ils ont d’abord ligoté le gardien avant de commettre leur forfait. Lorsque le gardien a entendu le bruit et les aboiements du chien, il est allé vérifier ce qui se passait vers les bâtiments en construction. Il n’a rien vu. Lorsqu’il a rebroussé chemin, six individus l’ont encerclé, maîtrisé et assommé ,  tout le personnel de garde a été enfermé dans une salle et  menacer d’être abattu au moindre geste . Après leur forfait, les braqueurs ont escaladé le mur arrière du centre, où les attendaient une voiture avant de disparaitre dans la nature »

La police qui est venue effectuer les constatations d’usage ce jour devrait procéder à des auditions du personnel de Home Kisito, ce lundi 7 décembre.

Share Button
The following two tabs change content below.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.