Dédougou: une Rébellion de militaires contre leur chef de corps

À Dédougou, effectivement suite à l’attaque d’une patrouille qui a vu 5 militaires tués, des éléments se sont un peu rebellés contre leur chef et ont demandé à ce que leur chef de corps soit relevé en considérant qu’il y avait pas beaucoup d’égards à leur endroit. ces mots sont du chef de l’état Rock Kaboré qui réagissait au micro de nos confrères de Radio Omega.

En effet selon un internaute depuis leur retour de mission au camp militaire de Dedougou ou ils ont perdu 5 de leur camarades sur le terrain des militaires en veulent a mort a leur chef de corps.

toujours selon le post “Fâchés à mort car persuadés d’avoir été envoyés à la mort par ce dernier ils seraient revenus déterminés à lui faire la peau.
Ce dernier a pris la fuite pour trouver refuge chez le chef de Dedougou ancien militaire retraité auquel, il refusait la visite de courtoisie car de grade inférieur. Les militaires l’y ont rejoint pour exiger du chef qu’il leur soit livré. Le chef a longuement joué d’apaisement et finalement les soldats seraient repartis attendant l’arrivée d’une délégation militaire de haut niveau de Bobo“.

J’ai instruit qu’il soit relevé de ses fonctions et remplacé parce que les éléments qui sont posés sont suffisamment clairs pour ne pas avoir à tourner en rond et se poser des questions » selon roch Kaboré .

Ajouter un commentaire