Discours sur la Situation de la Nation:L’ACCES AUX TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

“En ce qui concerne les technologies de l’information et de la communication (TIC), l’ambition du gouvernement est de garantir l’accès des citoyens, des entreprises et de l’administration à des services de communication électronique de qualité permettant de profiter pleinement du potentiel du numérique.

Pour renforcer les infrastructures de communications électroniques, il a été entrepris depuis 2016, la construction d’un réseau backbone national à travers plusieurs projets. Ainsi, il ressort en 2018 qu’un réseau de 891 km au total a été construit. Un tronçon de 307 km de ce réseau connecté aux câbles sous-marins via le Ghana a été rendu opérationnel depuis juillet 2018.
Par ailleurs, l’adoption de la licence technologiquement neutre en 2018 a favorisé le déploiement de la 4G par nos opérateurs de téléphonie pour améliorer l’accès et la qualité de l’Internet.
En vue de développer le tout numérique dans notre administration, l’extension du Réseau national informatique de l’administration (RESINA) a permis de couvrir 57 localités avec environ 1 500 sites de l’administration publique interconnectés. 


Des actions fortes telles que la mise en œuvre du Projet Régional des Infrastructures de Communication en Afrique de l’Ouest (PRICAO-BF) et la mise en place d’un point d’atterrissement virtuel à Bobo-Dioulasso pour augmenter la bande passante internationale et désenclaver l’ouest de notre pays, etc., sont envisagées pour favoriser la transition numérique au Burkina Faso.”

Christophe Joseph Marie DABIRE, Premier Ministre, Chef du Gouvernement du Burkina Faso

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.