Éliminatoire coupe du monde: match nul (1-1) entre les Etalons et Bafana Bafana d’Afrique du Sud

En vue de la qualification pour la coupe du monde 2018 en Russie, les étalons du Burkina Faso affrontait ce samedi 8 octobre les bafana bafana de l’Afrique du sud.



Dans un stade du 4 août plein à craquer, on découvre les titulaires,pas de surprise : Issoufou Dayo et Jonathan Pitroipa à la pointe de l’attaque suscitent des interrogations alors que le sauveur d’hier Banou Diawara et Aristide Bancé sont sur le banc…

Comme à l’accoutumé les étalons démarrent fort dès cette l’entame du match. A la 3ème minute la frappe de Thabo Matlaba frôle la transversale. 9ème minute pénalty litigieux pour les étalons. Jonathan Pitroipa rate l’occasion d’ouvrir le score .

15ème minute Koffi Kouaka le gardien des étalons sauve sa cage sur une tête  dangereuse de Furman. Excellent travail de Préjuce Nacoulma sur le flanc droit de l’attaque pour un centre dangereux mais la défense sud-africaine s’interpose.

23ème minute échange superbe entre Abdoul Razack et Alain qui se joue d’un sombrero  avant d’envoyer un boulet de canon quelques centimètres au-dessus des buts sud-africains.

25ème minute coup de tête rageur de Nacoulma repoussé sur la ligne par le gardien. Enorme travail défensif de la star sud-africaine Thabo Matlaba qui enraye les offensives sur son côté. A l’issue d’une construction c’est encore une tête de Nacoulma qui est repoussée cette fois du pied par un Khuné impérial sur sa ligne.

0-0 à la pause

Jusque-là pas très en vue c’est un général (Bakary KONE) impérial qui se signale par un tacle plus qu’intéressant. Assaut dangereux pour une tête sud-africaine qui frôle le montant droit de Kouka Koffi.  C’est un match sans temps mort véritable. Le ballon va d’un camp à l’autre. Carton jaune pour l’attaquant sud africain pour un pied haut sur le jeune portier. Quel pétard de Préjuce qui bute une fois de plus sur Khuné. Les assauts se multiplient dans le camp des étalons. 79ème minute c’est un but assez logique inscrit par Deen Furman alors que le gardien avait repoussé le ballon. Bancé entre alors en jeu. Slalome de  Préjuce dans la surface qui provoque un penalty à la 87ème ; Alain Traoré se présente devant le portier et envoie le ballon dans les airs à 100 km h.

Banou Diawara délivre un peuple

90ème minute égalisation du sauveur Banou Diawara entré à la 73ème en remplacement de Bertand Traoré sur une bicyclette de Bakary Kone. C’est le délire total dans le stade.

2 penalty manqués pour un match nul, les étalons s’en tirent à bon compte.

Si certains conçoivent le coaching de Duarte comme une réussite, c’est une utopie. Que dire de la prestation de Alain Traoré et de Jonathan Pitroipa qui souffrent tout simplement d’un manque de rythme et de réussite flagrants ? Bravo à Préjuce Nacoulma pour un de ses matchs les plus accomplis, de même que K.Koffi qui faisait ses premiers pas dans la sélection.

Aristide O ( stagiaire)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.