Komondjari : au moins sept militaires tués (nouveau bilan)

Share Button

Au moins sept militaires ont été tués jeudi par une mine, à Bartiébougou (45 km de Gayeri), alors qu’ils étaient à la recherche d’individus qui ont saccagé et brûlé l’école primaire de Boungri, dans la commune de Foutouri.

C’est suite au passage de leur véhicule sur une mine à trois km de Bartiébougou (45 km de Gayeri), que les sept militaires ont perdu la vie, selon des sources sécuritaires.

On note également des blessés au niveau de l’armée burkinabè mais la riposte a permis de neutraliser trois assaillants.

Selon nos informateurs, les militaires effectuaient des ratissages, après l’incendie la veille, de l’école primaire de Boungri dans la commune de Foutouri.

Douze écoles ont été endommagées ou incendiées entre août et septembre dans la province de la Komondjari (Est), selon un décompte de l’AIB.

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.