Le Nobel de médecine récompense des recherches sur le traitement du cancer

Share Button

Deux scientifiques ayant découvert un moyen de lutter contre le cancer en utilisant le système immunitaire humain viennent de remporter le Prix Nobel de médecine 2018.

Les travaux de James P Allison, 70 ans, des Etats-Unis, et Tasuku Honjo, 76 ans, du Japon, ont permis de mettre au point des traitements contre des cancers mortels de la peau à un stade avancé.

Le prix de “physiologie ou médecine” a été annoncé à 11h30 (heure française) à Stockholm : il est attribué à l’Américain James P. Allison et le Japonais Tasuku Honjo pour leurs travaux sur l’immunothérapie.

Cette technique a recours à des lymphocytes T activés ou des anticorps (anti-PD1 par exemple) qui déclenchent le réveil du système immunitaire du patient. Non seulement, l’immunothérapie réduit la taille des tumeurs mais elle prolonge notablement la survie des malades, voire les guérit de cancers à des stades avancés.

Selon les experts, il est “particulièrement efficace”.

“En stimulant la capacité de notre système immunitaire à attaquer les cellules cancéreuses, les lauréats du prix Nobel cette année ont établi un tout nouveau principe pour soigner le cancer”, a souligné l’Assemblée Nobel de l’Institut Karolinska à Stockholm.

Allison, professeur d’immunologie à l’Université du Texas, et Honjo, professeur à l’Université de Kyoto, vont se partager une récompense d’un montant de 9 millions de couronnes suédoises – environ 1.01 million de dollars ou 870 000 euros.

 

 

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.